Chargement...
Bienvenue sur Pirate Punk ! Pour participer à la communauté, il faut s'enregistrer ou se connecter.   Ⓐ//Ⓔ

Répression policière.

Discussion dans 'Débats politiques, activisme et luttes sociales' créé par Uchronie, 21 Janvier 2020.

  1. Uchronie

    Uchronie Membre actif

    -- Une fois de plus,les forces de police ont utilisé,lors d'une manifestation des G.J,une violence disproportionnée.
    -- Samedi dernier,une personne mise au sol à été malmenée, battue à outrance par ceux ci.
    -- Lorsque l'on suit les médias :La
    défense de la police est celle -ci
    :"L'individu a été ainsi roué de coups
    car il aurait tenté de cracher sur l'un
    d'eux en prétextant qu'il était porteur du
    VIH !?
    -- Il y a tout de même matière à se
    poser les bonnes questions face à cet
    alibi peu crédible !!
    1/Le VIH ne se transmet pas par la salive,mais le sang !
    2/Je doute qu'équipé comme ils le sont que ceux ci aient baillé aux corneilles leurs bouches grandes ouvertes !Casques,visières,cagoules,minerves etc..Les protègent !
    3/ Après avoir tant ramassé de coups,un véritable lynchage public,
    même si cette personne aurait été
    séropositive,c'est justement à cause
    de ce débordement de violence que ceux ci auraient pris des risques de
    contaminations suite à ses blessures.
    -- Cet abus est confié, comme souvent
    à l'IGPN mais,qu'on arrête de nous prendre pour des imbéciles, cet alibi
    policier ne tient pas la route, d'un outrage à un représentant de l'ordre
    pubic nous avons constaté, une fois de plus,avec quelle haine ces officiants d'ordres ont utilisés de façon plus que
    disproportionnée la force !
     
      Partager
  2. blop

    blop Membre actif


    2 755

    1 277

    6

    28 Novembre 2017
    Femme
    Occitanie, France France
    Vas savoir
     
  3. Uchronie

    Uchronie Membre actif

    @blop@blop ..Ben tiens {bye}! Hé, tu crois que je viens de tomber du nid ?
    Avec l'ostéophonie,ça doit mieux rendre par contre....Tu sais où non !
    Mais,laisse c'est une histoire de
    tentes,de fosses etc...Mais,ça se trouve facilement dorénavant.

    Par contre,chez certain.e.s GJ
    en ce moment, çà idéalise,brosse dans le sens ; des plumes, les
    gallinacés.Ceux ci n'ont toujours
    pas admis qu'un.e flic est un.e flic
    et le restera ???
    Pour te citer mes occupations, je ne fais que çà !?Survol zique ici et ailleurs, médias quelconque etc...
    8 à 14 h/jour quelquefois !
    Exemple :j'ai suivi tout les actes GJ
    pratiquement et ce qui en découle.
    Je ne me cantonne pas à un forum,un média... J'explore d'un bout à l'autre ! Comment comprendre ce que tu dénonces sans l'avoir approché ???
    Il ne faut pas faire de fixettes idéologiques sans contre avis.
    Sans cela ça devient du bourrage de mou dogmatique, idéologique et
    restrictif...Il faut voir sur les côtés aussi !?

    [Par contre,je peux avoir de l'humour beaucoup dans certains cas et être irascible pour d'autres !!!]
     
  4. blop

    blop Membre actif


    2 755

    1 277

    6

    28 Novembre 2017
    Femme
    Occitanie, France France
  5. nico37

    nico37 Uploadeur Membre actif


    3 560

    44

    321

    2 Mars 2011
    Netherlands
    Mécanique sécuritaire, surveillance et haine de l’autre, la stratégie du pire ?



    Le groupe « Un autre futur » de l’UCL de Montpellier propose un débat en invitant Vanessa Codaccioni à présenter ses travaux sur les questions de répression et de stratégie étatique, le vendredi 12 mars à 21 heures. Son dernier ouvrage, « La société de vigilance, auto-surveillance, délation et haines sécuritaires » est paru aux éditions Textuel, dans la collection « petite encyclopédie critique » le 6 janvier 2021.
    V. Codaccioni est maîtresse de conférence en sciences politiques à l’université Paris VIII.
    Le sécuritaire est une thématique majeure pour l’UCL parce que l’escalade des dispositifs répressifs est la contrepartie au renoncement des politiques (gauche et droite confondus) à traiter les questions sociales.
    Nous rattachons cette stratégie de la peur de l’autre et des violences d’État, à la volonté des politiques de préserver coûte que coûte un système capitaliste qui produit des inégalités, des violences, des privilèges et de l’oppression.
    Face à la stratégie de l’État sécuritaire, qui tente de décrédibiliser toute contestation politique, nous opposons la construction d’un rapport de force partout où cela est encore possible pour construire un autre futur, basé sur les principes du communisme libertaire.
    Pour cela, nous pensons essentiel de déconstruire le discours sécuritaire pour mettre à jour ce qu’il produit en termes de peurs et de haine de l’autre, de racisme, de contrôle de nos vies et de répression accrue pour étouffer toute velléité de changement de système.
    Nous appelons à participer à toutes les actions en cours pour lutter contre les lois liberticides et racistes que le gouvernement tente de faire passer.
     
    KANAL, skamérakassé et celadrel aiment ça.
  6. skamérakassé

    skamérakassé Membre actif


    1 139

    222

    46

    22 Septembre 2014
    Femme
    France
  7. KANAL

    KANAL Uploadeur Membre actif

    celadrel apprécie ceci.
  8. celadrel

    celadrel Uploadeur Membre actif


    4 248

    1 224

    25

    our Davide Cesare ′′ Dax ", tué par des fascistes à Milan.
    -----------------
    Connaissez-vous l'histoire de la nuit noire de Milan ? Tu devrais.
    16 mars 2003, dimanche soir.
    Certains camarades sortent du Tipota, un club de tessinois. Dehors, trois néo-fascistes du quartier armés de lames.
    Ils les frappent à plusieurs reprises dans des points vitaux laissant deux allongés au sol : puis ils s'enfuient.
    En l'espace d'une vingtaine de minutes, une dizaine de camarades arrivent sur place. La situation semble tout de suite extrêmement grave.
    L ' ambulance tarde à arriver, les patrouilles de la police et des gendarmes surviennent, qui bloquent stratégiquement la voie, retardant ainsi les secours.
    Davide Dax n'arrivera pas vivant à l'hôpital. Alex, l'autre blessé, après longtemps, est emporté dans l'ambulance.
    Rapidement, les amis rejoignent l'hôpital pour avoir des nouvelles. Environ une vingtaine de personnes devant l'entrée des urgences, mais peu de temps après, la police et les gendarmes arrivent.
    Les camarades veulent juste avoir des nouvelles, mais un mur de ′′ forces de l'ordre ′′ avance.
    Ils commencent à courir à la rencontre des enfants qui demandent des nouvelles de leurs amis, ils s'enfuient à l'intérieur des urgences, mais les portes sont serrées et on s'accélère.
    Pendant ce temps, la police et les gendarmes sont sur les gosses, quelqu'un se bat déjà.
    L ' hôpital est plein d'impasses, la célébrité rejoint une fille. Elle s'accuille sur un siège auto, quelques secondes et une décharge de matraques arrive
    ′′ Salope ! On va tous vous tuer !!"
    Ils frappent les mecs dans la tête, les bras, le dos, les jambes.
    Un camarade est à terre, le visage plein de sang, et encore ils lui donnent des coups de matraque.
    Un garçon se jette sur lui pour le couvrir des coups et le protéger.
    En dehors des urgences, pendant ce temps, on entend le délire : des cris de mattance. Les policiers et les gendarmes crient et jubilent.
    Les gens sont terrifiés
    Le massacre frappe les amis de David avant même qu'ils ne réalisent qu'il ne reviendrait jamais parmi eux.
    Les gendarmes et la police expriment clairement le désintérêt total face à la mort d'une personne, au contraire, certains d'entre eux rient. Ils font des blagues et provoquent alors qu'ils continuent à courir après les gens dans les urgences et dehors et à les massacrer.
    Depuis cette nuit, au moins quatre camarades font état de blessures permanentes : admis à l'hôpital, trois d'entre eux subissent des chirurgies. Sang sur le sol, blessures au visage et à la tête, nez cassés, bras et poignets brisés, personnes abandonnées à quelques pâtés de maisons, jetées par les volants sans qu'on lui conteste quoi que ce soit, blessés auxquels les points de suture sont donnés alors qu'ils sont encore menottés, charges à l'intérieur des urgences et utilisation de battes de baseball à la place des matraques d'ordonnance. C ' est l'inquiétante continuité entre le meurtre de David pour lâche main fasciste et les charges des forces de l'ordre au cri ′′ Monnaie ! Comme Carlo, un de moins ′′
    [RÉSISTE] 10 ans sans toi, 10 ans avec toi]
    C ' est l'histoire inquiétante de la nuit noire de Milan, et comment cette ville n'oubliera JAMAIS le mal qu'on lui a fait.
     
  9. celadrel

    celadrel Uploadeur Membre actif


    4 248

    1 224

    25

    16.03.2021 Aujourd’hui, il y a 18 ans, le 16 mars 2003, deux camarades ont été assassinés: Cesare Davide Dax à Milano (Italie) poignardé à mort dans la rue par des fascistes, Rachel Corrie, une américaine, tuée à Rafah (Palestine) par un bulldozer de l’armée israélienne alors qu’elle défendait avec son corps, une maison palestinienne. Dax et Rachel, militants et militants, deux histoires si éloignées les unes des autres, mais si proches l’une de l’autre. Dax et Rachel, deux exemples de vie et de résistance qui seront à jamais tatoués dans nos cœurs.
     
  10. HNORD

    HNORD Membre actif


    2 005

    1 474

    19

    30 Mars 2017
    Homme
    picardie France
     
    celadrel apprécie ceci.
  11. skamérakassé

    skamérakassé Membre actif


    1 139

    222

    46

    22 Septembre 2014
    Femme
    France
    Culte de l’Ordre, culture du viol : état des lieux :

    danseacab (1).jpg

    ... "Tout d’abord il y a les chiffres qu’on se prend à chaque fois en pleine face : 9 viols par heure, soit 205 par jour. En France, on estime à 198 000 le nombre de tentatives de viol, 75 000 le nombre de viols par an et 10 % des agressions sexuelles qui donnent lieu à un dépôt de plainte.

    Puis il y a la violence d’un passage au commissariat pour celles qui en font le choix et la sidération quasi rituelle de faire face à des OPJ hommes, qui induisent un rapport de force et suscitent des incompréhensions.

    Enfin, il y a les requalifications, les confrontations avec l’agresseur, les 3/4 des plaintes classées sans suite et toutes celles qui se taisent pour ne pas “faire de vagues”.

    À l’heure où certaines féministes en appellent à une police “mieux formée”, il est bon de rappeler différents exemples qui démontrent combien les forces de l’ordre profitent de leur fonction pour soumettre définitivement celles qu’ils considèrent, dans leur for intérieur, comme inférieures.


    Les violences du corps policier à l’encontre des femmes sont avant tout autoritaires, alliage entre un pouvoir universel et socialement admis de contrôle et de punition de la part des hommes, qui les amène à s’arroger le droit de jugement, mais également de vie ou de mort sur la victime, moyen de contrôle absolu et définitif démontrant la toute puissance de la sauvagerie masculine."...





    Continuer la lecture sur le site de Désarmons-Les! :
    Culte de l’Ordre, culture du viol : état des lieux - Désarmons-les !

    1312
    ACAB
     
  12. celadrel

    celadrel Uploadeur Membre actif


    4 248

    1 224

    25

  13. skamérakassé

    skamérakassé Membre actif


    1 139

    222

    46

    22 Septembre 2014
    Femme
    France
    Rebel Riot - A.C.A.B

    FreeMyanmar



    IMG_20210110_125844.jpg
     
    Dernière édition: 19 Mars 2021
    celadrel apprécie ceci.

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 9)

  1. freedomcat
  2. nico37
  3. KANAL
  4. blop
  5. skamérakassé
  6. celadrel
  7. M.A.C.
  8. HNORD
  9. Dreamea
Chargement...
Discussions similaires - Répression policière
  1. Shebeen
    Réponses:
    0
    Affichages:
    199
  2. PapaSchultz
    Réponses:
    1
    Affichages:
    4 259
  3. keyes
    Réponses:
    7
    Affichages:
    1 599
  4. Bernard Black
    Réponses:
    5
    Affichages:
    295
  5. xug
    Réponses:
    8
    Affichages:
    756
  6. Komando
    Réponses:
    2
    Affichages:
    2 336
  7. Le Dernier Homme
    Réponses:
    0
    Affichages:
    1 189
  8. anarchOi
    Réponses:
    3
    Affichages:
    2 201