Chargement...
Bienvenue sur Pirate Punk ! Pour participer à la communauté, il faut s'enregistrer ou se connecter.   Ⓐ//Ⓔ

Que lisez-vous ?

Discussion dans 'Discussion générale' créé par Nyark nyark, 10 Novembre 2008.

  1. HNORD

    HNORD Équipe technique Membre actif


    2 511

    1 789

    20

    30 Mars 2017
    Homme
    picardie France
    Sur la carte oui, imagine après...
     
  2. blop

    blop Membre actif


    3 737

    1 805

    6

    28 Novembre 2017
    Occitanie, France France
    Il semble que la 4G soit plus toxique, je vais en profiter pour foutre le souk sur elle, on verra après
     
  3. blop

    blop Membre actif


    3 737

    1 805

    6

    28 Novembre 2017
    Occitanie, France France
  4. celadrel

    celadrel Uploadeur Équipe technique Membre actif


    5 952

    1 746

    46

    skamérakassé apprécie ceci.
  5. celadrel

    celadrel Uploadeur Équipe technique Membre actif


    5 952

    1 746

    46

  6. blop

    blop Membre actif


    3 737

    1 805

    6

    28 Novembre 2017
    Occitanie, France France
  7. Dreamea

    Dreamea Membre actif


    1 884

    298

    21

    6 Février 2019
    France Spain
    Au fait j'ai changé de drapeau:
    [​IMG]
    :D
     
  8. M.A.C.

    M.A.C. Membre actif


    1 146

    356

    0

    16 Septembre 2020
    Femme
    Fribourg, Switzerland Switzerland

    Mais c'est quoi c'machin ?!?
    Un drapeau de course ?
    Un drapeau pirate pour enfants ?
    C'est quoaaaaa diiiiis ???
    Anarchie dans le commerce ???!!!???
     
  9. Dreamea

    Dreamea Membre actif


    1 884

    298

    21

    6 Février 2019
    France Spain
    Anarcho-capitalisme 8-)
    C'est en mode, je sais que le système est déjà anarchique et capitaliste si on regarde a large échelle, so fuck it ;)
     
  10. KANAL

    KANAL Uploadeur Membre actif

    Dernière édition: 28 Juin 2021
  11. HNORD

    HNORD Équipe technique Membre actif


    2 511

    1 789

    20

    30 Mars 2017
    Homme
    picardie France
     
    celadrel apprécie ceci.
  12. Dreamea

    Dreamea Membre actif


    1 884

    298

    21

    6 Février 2019
    France Spain
    C'est la réponse de votre discussion de 6 mois avec le chat non modéré, ça a donné lieu à un mouvement figurez-vous...!
     
  13. celadrel

    celadrel Uploadeur Équipe technique Membre actif


    5 952

    1 746

    46

    c'est comment dire c'est de la :poop:

    attention dreama , ton coté capitaliste prend le dessus
     
    Dernière édition: 28 Juin 2021
    blop et KANAL aiment ça.
  14. celadrel

    celadrel Uploadeur Équipe technique Membre actif


    5 952

    1 746

    46

    blop apprécie ceci.
  15. celadrel

    celadrel Uploadeur Équipe technique Membre actif


    5 952

    1 746

    46

  16. celadrel

    celadrel Uploadeur Équipe technique Membre actif


    5 952

    1 746

    46

  17. celadrel

    celadrel Uploadeur Équipe technique Membre actif


    5 952

    1 746

    46

  18. skamérakassé

    skamérakassé Uploadeur Membre actif


    1 952

    358

    142

    22 Septembre 2014
    Femme
    France
    Voici un texte de UCL Montpellier qui retrace l'histoire du masculinisme et met en lumière l'origine et le cheminement de cette dérive idéologique qu'on retrouve autant à l'extrême droite qu'a l'extrême gauche.

    Masculinisme : Quand les femmes « oppressent » les hommes
    Masculinisme : Quand les femmes « oppressent » les hommes – UCL - Union communiste libertaire

    Le mouvement masculiniste est une idéologie réactionnaire et antiféministe, qui a émergé dans les années 1970. Les masculinistes considèrent que les luttes d’émancipation ont fait gagner trop de droits aux femmes, qui se retrouvent donc à oppresser les hommes. Ils luttent contre les droits des femmes et contre le féminisme. Aujourd’hui cette idéologie traverse plusieurs courants dont certains perméables avec l’anticapitalisme.

    Au nom du masculinisme, plusieurs attentats ont été commis : Montréal, 1989, 14 mortes ; Californie, 2014, 6 mortes et un mort ; Toronto, 2018, 8 mortes et 2 morts. Par ailleurs, le masculinisme – en particulier le mouvement incel [1] – fait partie aujourd’hui du socle idéologique de nombreux groupes et individus d’extrême droite parmi les plus meurtriers.

    En 2006, dans son ouvrage Le Premier Sexe, Éric Zemmour dénonce une « féminisation » de la société, qui se développerait depuis quarante ans. La revendication d’une égalité entre les hommes et les femmes déboucherait, selon l’idéologue sexiste et raciste, sur une « indifférenciation » des genres, mais aussi sur une « stérilisation » des hommes, qui finirait par provoquer la disparition de « l’innovation », la « [stagnation intellectuelle et économique ».

    Un paradigme plus large, transversal, émerge, qui traverse tout le champ politique. Il est indissociable d’une pseudo-critique du capitalisme. Zemmour a su habilement récupérer, et a contribué à populariser en France, les thèses du sociologue étatsunien Christopher Lasch, d’inspiration marxiste, pour affirmer que les luttes féministes, LGBTI, antiracistes, antiautoritaires qui se développent depuis mai 68 s’inscrivent dans la logique « narcissique », « nivelante », « déracinante » du néolibéralisme. Lasch promouvait « l’enracinement » contre le « melting-pot », la « culture populaire » contre la « culture de masse », et vilipendait le « narcissisme » et « l’individualisme » du capitalisme tardif, offrant déjà la possibilité de cette dérive réactionnaire.
    Le mythe du « libéral-libertaire »

    Jean-Claude Michéa a repris les thèses de Lasch, et de Michel Clouscard pour définir plus fermement le paradigme du libéral-libertaire. Issu des milieux de gauche, Michéa est aujourd’hui essentiellement repris par l’extrême droite (Alain Soral, la revue Limite, etc.) et distingue un libéralisme économique (généralement de droite) et un libéralisme culturel (la gauche du capital) qu’il considère comme indissociables.

    Cela lui permet par exemple de discréditer les mouvements d’émancipation féministes, LGBTI et antiracistes qui émergent dans les années 1970, en les rangeant dans le « libéralisme culturel ». Il ne fait pas la distinction élémentaire entre la récupération étatico-capitaliste de ces dynamiques d’émancipation et leur base radicale et antiautoritaire, et amalgame le tout dans le concept flou de libéral-libertaire.

    Michéa est donc incapable de théoriser sérieusement l’émergence d’un libéralisme autoritaire, masculiniste, homophobe, transphobe et raciste (Trump, Bolsonaro, etc.), parce qu’une telle réalité ne cadre pas avec sa grille de lecture confuse et abstraite. Cette pseudo-critique du capitalisme, sexiste et antilibertaire, se développe également sur le terrain d’une certaine écologie.

    La revue Limite qui promeut une « écologie intégrale » réactionnaire, soluble dans le catholicisme intégriste, brandit souvent le mythe du libéral-libertaire, et cite régulièrement Michéa. Cette écologie masculiniste confuse oppose l’« artifice industriel » à une « nature », un « ordre des choses », une « essence concrète » des êtres.

    Maya Andrez Gonzalez et Jeanne Neton, théoriciennes critiques anticapitalistes et féministes, dans The Logic of Gender [2], montrent que ce genre de pseudo-critique du capitalisme, naturaliste et essentialiste, peut devenir structurellement sexiste, mais aussi homophobe et transphobe : cette pseudo-critique fétichise une nature concrète, un ordre « normal » et « normé », et assigne tout ce qui vient menacer cette nature et cet ordre à l’abstraction capitaliste.

    Pour les tenants de cette pseudo-critique, la binarité des sexes est un donné biologique indépassable, la volonté de déconstruction du genre s’inscrit dans la dynamique abstraite et illimitée du « capitalisme » et les féministes et les personnes LGBTI, qui refuseraient l’assignation biologique « naturelle », sont le symbole de l’abstraction capitaliste.
    Masculinisme, écologie et anticapitalisme tronqué

    On voit ainsi émerger aujourd’hui des théoriciens « anti-industriels » masculinistes qui prétendent critiquer les technologies capitalistes en associant leur dimension « dénaturante » à un « lobby LGBT » fantasmé, ou à un féminisme « déconstructionniste » diabolisé (Fabien Ollier, Alexandre Penasse, La Décroissance, etc.).

    Une telle tendance s’exprime pleinement dans certains écrits du collectif anti-industriel Pièces et main d’œuvre [3] (PMO). Dans Ceci n’est pas une femme. À propos des tordus queer [4], PMO fustige les « libéralo-libertaires », qui promouvraient l’indistinction, la technologisation et la dénaturation du vivant.

    PMO déplore la « féminisation » de la société, et la perte d’identité et de repères du sujet masculin hétérosexuel, ce qui est la base du discours masculiniste. De façon conspirationniste, PMO associe la PMA à une entreprise eugéniste, et fantasme des intérêts convergents entre le « lobby LGBT » et les transhumanistes ultralibéraux. Cette crainte d’une perte de contrôle de la reproduction par les hommes, et l’importance « anthropologique » donnée au rôle de père-patriarche dans la famille, est un fondement de l’idéologie masculiniste.

    En associant la transidentité avec le transhumanisme et l’attitude du consommateur capitaliste, PMO nie l’existence et l’humanité même des personnes trans, ainsi que leurs souffrances et la précarité qu’elles subissent. Gonzales et Neton, dans leur ouvrage, ont très bien démonté les mécanismes de telles idéologies masculinistes, qui renvoient à un anticapitalisme tronqué, naturaliste et essentialiste.

    L’industrialisme et le naturalisme sont les deux faces d’une même pièce : le concept de « nature » est une construction issue d’une société patriarcale et capitaliste, d’un système qui exploite et détruit l’environnement et les personnes minorisées. Une critique sensée et efficace de l’organisation sociale actuelle ne peut que dissocier radicalement les dynamiques libertaires, émancipatrices, du « libéralisme » économique et social, lequel est aujourd’hui explicitement autoritaire, sexiste et raciste.

    Anaïs et Benoît (UCL Montpellier)

    [1] La sous-culture incel désigne des communautés misogynes se définissant comme célibataires involontaires (le meurtrier du féminicide de masse de Toronto en avril 2018 s’en réclamait).

    [2] Maya Andrez Gonzalez, Jeanne Neton, The Logic of Gender, Contemporary Marxist Theory, A Reader, 2014.

    [3] Pièces et main d’œuvre est un groupe grenoblois de la mouvance technocritique créé dans les années 2000.

    [4] « Ceci n’est pas une femme. À propos des tordus queer, étude de genre », Pièces et main d’œuvre, octobre 2014, disponible sur le site Piecesetmaindoeuvre.com.
     
    HNORD apprécie ceci.
  19. blop

    blop Membre actif


    3 737

    1 805

    6

    28 Novembre 2017
    Occitanie, France France
    Bof, un gros mélange de gros mots et d'accusations mal exprimées
    Rien qu'un petit exemple"
    Pour les tenants de cette pseudo-critique, la binarité des sexes est un donné biologique indépassable, la volonté de déconstruction du genre s’inscrit dans la dynamique abstraite et illimitée du « capitalisme » et les féministes et les personnes LGBTI, qui refuseraient l’assignation biologique « naturelle », sont le symbole de l’abstraction capitaliste.
    Masculinisme, écologie et anticapitalisme tronqué"
    La reproduction sexuée chez les mammifères est démontrable par la raison
    Le genre est un ressenti , un dogme dans certains cas et un dogme est une croyance qui ne se démontre pas
    Crois ce que tu veux, mais ca reste une croyance jusqu'à démonstration du contraire
    Ce que tu ne vas pas faire , te contentant de me traiter de païen et d'antéchrist comme tout bon cureton
     
    celadrel apprécie ceci.
  20. skamérakassé

    skamérakassé Uploadeur Membre actif


    1 952

    358

    142

    22 Septembre 2014
    Femme
    France
    Bah ouaih pôve gland, cet excellent texte critique tes potes néo nazes de pmo :kiss2:
     

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 55)

  1. celadrel
  2. acojonavirus
  3. moa_sir
  4. badsepuku
  5. KANAL
  6. blop
  7. Funky!1312
  8. nico37
  9. solublex30
  10. allain
  11. Médias Dissidence
  12. Tartiflex
  13. AAKUAN
  14. M.A.C.
  15. K-wët
  16. Zonard des étoiles
  17. wharf
  18. stevens alan
  19. Lareplik
  20. Ambre1904
  21. freedomcat
  22. Korkikrac
  23. Haru
  24. SS.Homdouangchay
  25. Bernard Black
  26. JimmyJazz
  27. Crayon
  28. glub
  29. ravachol59
  30. dawa
  31. Psychozag
  32. me cago en dios
  33. ebola
  34. HNORD
  35. Tikia
  36. dovik
  37. Catnar62
  38. casualrecords
  39. miro
  40. kibab
  41. loik44470
  42. jhieronimas34
  43. Caboche
  44. davimeta
  45. cedau77370
  46. AlanArchy
  47. jp31
  48. kony
  49. Dreamea
  50. skamérakassé
  51. ninaa
  52. Fabien CZEKAJ
  53. Mireille
  54. kibave
  55. juan1312
Chargement...