Chargement...

Bienvenue sur Pirate Punk ! Pour participer à la communauté, il faut s'enregistrer ou se connecter.   Ⓐ//Ⓔ

Palestiniennes

Discussion dans 'VIDÉOS: Concerts, documentaires, dvd, ...' créé par freedomcat, 5 Août 2020.

  1. Websérie.“Palestiniennes” épisode 1/3 : Divisions

    D' Israël à la Cisjordanie en trois ÉPISODES, la réalisatrice Mariette Auvray nous emmène à la rencontre de jeunes femmes palestiniennes qui racontent leur culture et leur identité. Activistes, féministes, entrepreneuses, artistes… Toutes illustrent à leur manière la scène underground palestinienne et réinventent la résistance culturelle et politique en 2020.

    Dans ce premier épisode, Nadia et Yasmine, deux Palestiniennes de Nazareth, nous emmènent à Acre, ville mixte située sur la côte. Nous y rencontrons la rappeuse Safaa Hathot, qui dénonce dans ses morceaux les lois racistes du gouvernement israélien. Ensuite, direction Haïfa pour faire la connaissance de la DJ Yasmine Eve, qui appartient à la minorité palestinienne vivant en Israël. Elle raconte les divisions qui la séparent des Palestiniens de Cisjordanie. Enfin, la troisième protagoniste de cet épisode, Ghadeer Dajani, est designer et crée des objets ironiques pour “mieux vivre” sous l’occupation. Elle nous montre la vieille ville de Jérusalem, dans laquelle certains quartiers arabes ont été détruits.

    Épisode 1 : Websérie. “Palestiniennes”, épisode 1/3 : Divisions


    “Palestiniennes”, épisode 2/3 : Héritage

    Ce deuxième épisode commence avec Natalie Tahhan, jeune créatrice de mode à Jérusalem. Elle a décidé de se réapproprier les motifs palestiniens des robes traditionnelles, symboles de résistance, pour fabriquer ses propres imprimés, qu’elle exporte à l’international.

    Avec sa guide, Nadia, la réalisatrice emprunte ensuite la route sinueuse utilisée par les Palestiniens qui ne peuvent pas passer les checkpoints mis en place par le gouvernement israélien pour aller à la rencontre de Samaa Wakeem, danseuse et chorégraphe à Haïfa. Son credo : faire vivre l’identité de cette ville palestinienne à travers ses performances artistiques.

    Enfin, Mirna Bamieh, artiste et chef, nous parle de l’appropriation culturelle de la cuisine palestinienne par la société israélienne. La jeune femme se documente sur les recettes transmises de mère en fille par les Palestiniennes pour empêcher qu’elles ne tombent dans l’oubli, et tente de leur redonner leurs lettres de noblesse. Mirna évoque aussi ses difficultés pour se déplacer en territoire palestinien et notamment à Gaza, où elle voudrait se rendre pour collecter des recettes locales.

    Palestiniennes, épisode 2 : Websérie. “Palestiniennes”, épisode 2/3 : Héritage


    “Palestiniennes”, épisode 3/3 : Identité et féminisme.

    Dans ce dernier épisode, nous retrouvons Ghadeer près d’une mosquée du quartier juif de la Vieille Ville de Jérusalem, dont l’architecture arabe a été effacée. Cette mosquée, explique-t-elle, la renvoie à son invisibilité dans l’espace public en tant que Palestinienne. Natalie nous raconte ensuite les difficultés de monter un business à Jérusalem-Est.

    On fait alors la rencontre de Hazar Azzeh, circassienne à Ramallah, qui raconte les défis auxquels elle doit faire face en Cisjordanie. Mirna, quant à elle, revendique l’égalité sociale en tant que femme, tout en célébrant l’héritage de ses aînées. Devant les graffitis du mur de séparation, nous abordons avec Nadia la question du harcèlement de rue, avant de retrouver Haya Khalifah, designer de mode, qui crée des tee-shirts vantant l’empowerment des femmes. Elle évoque le poids du patriarcat dans sa communauté.

    Épisode 3 Websérie. “Palestiniennes”, épisode 3/3 : Identité et féminisme
     
    Dernière édition: 27 Août 2020
      Partager

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 3)

  1. freedomcat
  2. celadrel
  3. skamérakassé