Chargement...

Bienvenue sur Pirate Punk ! Pour participer à la communauté, il faut s'enregistrer ou se connecter.   Ⓐ//Ⓔ

LOS DOLARES - Nunca el olvido 7" (Venezuela / Espagne) - Crust

Discussion dans 'Autres téléchargements' créé par Malaria Manifesto, 29 Avril 2012.

  1. Malaria Manifesto

    Malaria ManifestoEternel loser & teenager! Uploadeur Membre actif


    353

    1

    81

    19 Mars 2010
    [​IMG]

    Décidemment, je ne suis pas du genre à chroniquer des disques récents ! Après le vinyle d’ABADDON, groupe ayant splitté en 2009, je m’attaque à une des premières productions de LOS DOLARES. Vous me direz, on peut noter un petit progrès : LOS DOLARES existe encore. Tout du moins, il me semble, le groupe a sorti un split récemment (entendez 1 ou 2 ans, hein !). Bref, pour ceux qui ne connaissent pas LOS DOLARES, c’est un groupe de Crust à tendance anarchiste. Ils ont fait leurs débuts au Venezuela, puis ont bougés à Barcelone. Ah oui, et ils entretenaient pas mal de relations avec des groupes du genre APATIA NO ou A//NARCOLEPSIA. Bref, vous voyez à peu près le genre de groupe c’est.

    Alors, je peux me permettre de dire que l’on est face à un bel objet : les illustrations sont soignées, le tout un minimum élaborée. Explications. En couverture, on retrouve une illustration sacrément poignante : un genre de cadavre momifié se tiens la tête tout en étant enchaîné, le tout sur un fond de fresque maya ensanglantée. Avec un titre comme « Nunca el olvido » on comprend le message de cette couverture. Ensuite, à l’arrière, on a le droit au titre des chansons avec un dessin typique des pochettes de disques assimilés Crust : Tête de mort avec cigare à la bouche, ombre d’une usine, ou building et drapeau américain. Rein de nouveau pour le coup, mais c’est tout de même bien foutue. Le livret reste la pièce maitresse, selon moi, parce qu’on y retrouve les paroles espagnole, mais aussi la traduction, en trois langues s’il vous plaît ! Et ça c’est vraiment très bien, parce que ce n’est pas le tout d’être engagé, mais il faut quand même que ces messages soient accessibles à tous. Bref, on aura l’occasion de revenir là-dessus.

    Sinon, ça commence très fort, avec une grosse intro, très lourde et lente. La transition avec la chanson d’après est parfaite, on ne s’en rend même pas compte ! Dès le début, la basse accentue les sonorités sombre et crade du disque. La batterie, quant à elle se contente de taper bien fort, et sans prise de tête. D’ailleurs, à ce sujet, la caisse claire possède un son bien à elle : comme pas mal de groupe affiliés au punk elle à son bien aigue, mais sans le côté métallique qui revient trop souvent dans d’autre groupes. Grâce aux guitares (ou à la guitare, je ne sais pas s’il y a eu des bidouilles au studio), le disque n’apparaît pas étouffé par les sections rythmique. En effet, elles sont bien stridentes, et donnent un relief plus teigneux aux chansons. La voie aussi apporte son tonus à ce bout de plastique, car l’accentuation hispano latine, c’est vérifié ça rend un disque carrément plus rageur ! Le tout donne une impression très bonne, chaque morceaux possèdent sa particularités : intro très pesante, une chanson plus anarcho-punk par la suite, et puis le meilleurs pour la fin. Eh oui, comme souvent le dernier morceau donne le mot de la fin, sans hésitation.

    Passons aux paroles, qui, pour moi sont une partie très intègre du disque, ce qui n’est pas toujours le cas. En effet, ici, « ça me parle », les compositions sont bien foutues, ça reste clair (merci au traducteur !), sans un poil d’élitisme, seulement une retranscription sincère de leurs idées, enfin je pense, hein… Pour les sujets abordées, je vous en parle brièvement, sinon quelle interêt d’acheter le disques ? Ce qui est le plus présent, c’est la situation des amérindiens, le génocide, l’asservissement au travail, le tout avec un super lien logique. Malheureusement trop souvent liée par la souffrance, le macabre, et donc un poil de nihilisme. Nihilisme, mais on sent quand même que ces gars ont envie de rester activistes. Je ne m’avance pas plus, je les connais pas personnellement !

    Bref, choper ce disque, il est vraiment bon ! En tout cas moi j’y retrouve tous les ingrédients qu’un bon groupe de crust-punk se doit de distiller, ah ah ah !

      LIEN DE TÉLÉCHARGEMENT

      Hébergeur externe. Signalez-nous les liens brisés en postant un commentaire.


    Toutes les chroniques et liens de téléchargement disponible ici: http://totalgrisaille.blogspot.com
     
      Partager
Chargement...