Chargement...
Bienvenue sur Pirate Punk ! Pour participer à la communauté, il faut s'enregistrer ou se connecter.   Ⓐ//Ⓔ

Le regard des autres

Discussion dans 'Discussion générale' créé par fjord, 27 Mai 2020.

  1. fjord

    fjord Membre du forum


    12

    1

    0

    6 Février 2019
    Homme
    Occitanie, France
    J'avais envie de proposer un débat dont l'accroche serait: libéré des contraintes ou prisonnier d'un style?
    Une réflexion sur le punk et le regard des autres. Jusqu'où la punk attitude est-elle le fruit du libre arbitre? Le regard des autres n'influence-t-il pas une façon d'être et de se comporter?
    J'ai 50 balais et je repense a mes jeunes années de punk looké. Je pense au look keupon, les crêtes, les dégaines, les attitudes, la façon de s'exprimer. Il y avait bien sûr la conviction et la volonté de rejeter un système qui ne me convenait pas, une passion pour les idées et la musique, que je conserverai jusqu'au bout.
    Mais avec le recul et de la bouteille, je me demande jusqu'à quel point notre façon d'être était aussi conditionné par le fait que c'était exactement ce qu'attendait les passants lambda de gens comme nous: trainer des pieds avec des grosses godasses, puer un peu, boire des coups dans la rue, parler fort, être vétu peu ou prou comme des zonards.... Bref, être quelque part prisonnier d'un style en croyant s'affranchir des contraintes.
    Qu'en pensez-vous ?
     
      Partager
  2. Toupi

    Toupi Nouveau membre


    5

    0

    0

    Hehe Fjord, je me suis créé un compte rien que pour pouvoir participer à cette discussion.

    Ouais c'est sûr que le punk, comme mouvement collectif, ça a son bon côté grégaire, voire moutonnier. Mais quand même, c'est un des rares trucs collectifs qui met en avant les exclus.

    Ca fait une différence je trouve. Quand tu vas à un concert ou autre, il y a bien le truc du look et tout ça (qui est cool aussi), mais si tu es une personne qui s'intègre pas d'habitude, je trouve que là ça se passe mieux qu'à plein d'autres endroits.
     
  3. fjord

    fjord Membre du forum


    12

    1

    0

    6 Février 2019
    Homme
    Occitanie, France
    Je ne dis pas le contraire, c'est évidemment un milieu que j'affectionne particulièrement mais j'en perçoit les défauts. Le regret c'est que c'est un microcosme quasi exclusivement blanc, mâle, et trop souvent encore machiste. Je me rappelle qu'à l'époque mais hélas encore aujourd'hui, les nanas qui venaient avec leurs mecs aux concerts étaient considérés juste comme la copine de untel, la meuf du chanteur de bidule, bref un point de vue de macho de base. C'est un gros soucis pour un mouvement qui prône l'antisexisme etc... Mais ceci est un autre débat.
     
  4. celadrel

    celadrel Uploadeur Membre actif


    948

    430

    2

    18 Mars 2020
    Homme
    Île-de-France, France
    je pense qu'il faut différencier l'apparence(en élargissant à l'attitude) et l'essence du mouvement (mouvement, lutte, philosophie)..
    si les personnes n'ont pas intégré les 2 alors on était , en réalité, des fashion punks .on restait dans le paraitre.
    en fait, la scène englobait des punks mais attirait une zone intermédiaire (sans ou avec crète dockés ou non , buvant ou non.).
    la question que l'on peut se poser ;que sont devenus toutes ces personnes?
     
  5. HNORD

    HNORD Membre actif


    977

    814

    16

    30 Mars 2017
    Homme
    picardie
  6. blop

    blop Membre actif


    859

    430

    6

    28 Novembre 2017
    Occitanie, France
    Dans ceux et celles que je fréquentais , il n'y avait pas de dégaines obligatoire ni de style musical . Du rockab', du punk, du psycho, du skin, du hardos , de l'alternatif français.... ont partageais nos gouts musicaux . Pas non plus de la copine à machin, les filles étaient libres et s'affirmaient individuellement mais bon, on étais un peu différents des autres jeunes qui étaient plus à s'assembler par gouts musicaux avec des codes précis .Mais c'est un truc qui passait mal, ne pas être dans une petite case bien précise, ce qui permettait d'aller à encore plus de concerts
    Le seul truc commun, on étais des ivrognes
    Perso, ma tenue était passe partout veste en cuir, cut avec un tapis de pub cousu par dessus , jean, pompes de sécu et crane rasé et c'est encore le cas
     
    Dernière édition: 28 Mai 2020
  7. Toupi

    Toupi Nouveau membre


    5

    0

    0

    Ouais, quand même, pour les styles, ça se mélange assez bien. Après, le truc des mecs blancs cis, c'est sûr (enfin c'est plus diversifié que ça quand même, heureusement). Par exemple sur la couleur, comme ça a quand même envahi toute la planête, t'as du punk de partout qui existe (ça c'est cool je trouve).
    Et après aussi sur l'âge : c'est sûr que c'était un truc de jeunes. Et à propos de la question qu'est-ce qu'ils sont devenus ces jeunes ? Ben des vieux :D
    (mais quelle sorte de vieux, oui, c'est ça la question :) )

     
  8. celadrel

    celadrel Uploadeur Membre actif


    948

    430

    2

    18 Mars 2020
    Homme
    Île-de-France, France
    on a avancé de quelques années pour la question :idea::)

    je suis d'accord :ok:

    pour notre scène francaise , la prédominance des mecs blancs n' est pas le résultat d'une volonté de la population alternos mais d'une méconnaissance du mouvement et de la musique rock (en général).il existait pas mal d'idée préconçu et d'image d'épinal
    cela mériterait une étude plus complète.
     
  9. blop

    blop Membre actif


    859

    430

    6

    28 Novembre 2017
    Occitanie, France
    Je ne me considère pas vieux et oui, à l'époque , c'était un truc de cis comme disent les jeunes.
    Les homos écoutaient plus du disco puis de la techno
     
  10. celadrel

    celadrel Uploadeur Membre actif


    948

    430

    2

    18 Mars 2020
    Homme
    Île-de-France, France
    pas compris ta phrase là
    je ne suis pas d'accord . je pense surtout qu'il n'y avait pas d'homosexualité revendiquée dans un mouvement assez viriliste dans les année 70-80
     
  11. blop

    blop Membre actif


    859

    430

    6

    28 Novembre 2017
    Occitanie, France
     
  12. celadrel

    celadrel Uploadeur Membre actif


    948

    430

    2

    18 Mars 2020
    Homme
    Île-de-France, France
    inconsciement , c'était une attitude viriliiste associée à une inconscience collectif de ce problème.
     
  13. blop

    blop Membre actif


    859

    430

    6

    28 Novembre 2017
    Occitanie, France
    J'en sais rien, on étais un peu à part
    Les punks allaient dans des concerts punks, les rasta dans des boites rastas, les hardos avec les hardos etc
    Nous on allait là où la zique nous plaisait
     
  14. celadrel

    celadrel Uploadeur Membre actif


    948

    430

    2

    18 Mars 2020
    Homme
    Île-de-France, France
    cela existait ^o^:p ?
     
  15. Toupi

    Toupi Nouveau membre


    5

    0

    0

    Le coup des vieux c'était pour moi en fait.
    C'est un vieux rêve que j'ai, que le punk envahisse toutes les tranches d'âges, toutes les couleurs, tous les physiques (et mentaux), toutes les races, et mêmes toutes les espèces :

    le punk des chiens, des brebis et des pigeons ça serait cool non ? (quoique les pigeons, ils sont peut-être relous)

    je reconnais que c'est une définition du punk un peu élargie
     
  16. fjord

    fjord Membre du forum


    12

    1

    0

    6 Février 2019
    Homme
    Occitanie, France
    H
     
  17. fjord

    fjord Membre du forum


    12

    1

    0

    6 Février 2019
    Homme
    Occitanie, France
    Certains ont peut-être finis en taule ou dans un fossé (ceux que j'ai connus) les autres sont devenus des beaufs qui n'ont plus rien a voir avec le punk. Ce n'était qu'une passade pour eux. D'ailleurs beaucoup étaient cons comme des balais, je dois le reconnaître. Ils se braquaient même entre eux. D'autres étaient juste là pour le baston et la bière.
     
  18. HNORD

    HNORD Membre actif


    977

    814

    16

    30 Mars 2017
    Homme
    picardie
  19. celadrel

    celadrel Uploadeur Membre actif


    948

    430

    2

    18 Mars 2020
    Homme
    Île-de-France, France
    pour un peu tu décrirais des baba-cools ou bien la nouvelle fable de la fontaine entre les punks des villes et le punk de la campagnes.
    pour ma part ,c était la musique et les idées.
    les fashion punk ^o^
     
  20. Toupi

    Toupi Nouveau membre


    5

    0

    0

    Ah ouais, non, moi j'en connaissais pas trop des comme ça. Je suis assez jaloux, du coup
     

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 15)

  1. fjord
  2. Bernard Black
  3. HNORD
  4. me cago en dios
  5. celadrel
  6. Toupi
  7. blop
  8. Anarcycliste
  9. anarchOi
  10. JimmyJazz
  11. Camilo
  12. Funky!1312
  13. freedomcat
  14. kony
  15. porka miseria
Chargement...