Chargement...
Bienvenue sur Pirate Punk ! Pour participer à la communauté, il faut s'enregistrer ou se connecter.   Ⓐ//Ⓔ

jean louis costes

Discussion dans 'Propositions d'upload & listes' créé par ginette, 25 Février 2009.

  1. ginette

    ginette Membre du forum


    42

    0

    2

    21 Février 2009
    si ça branche quelqu'un j'ai 4 albums de costes,suffit de demander
     
      Partager
  2. surlazone

    surlazone Membre actif


    457

    1

    6

    5 Septembre 2008
    Re : jean louis costes

    C'est quoi comme style ?
     
  3. ginette

    ginette Membre du forum


    42

    0

    2

    21 Février 2009
  4. Punkers1664

    Punkers1664 Nouveau membre


    5

    0

    3

    9 Mai 2011
    Re : jean louis costes

    je suis très intéressé :) Peux-tu les partager STP ?
     
  5. manuhc

    manuhc Uploadeur Membre actif


    2 784

    9

    552

    14 Février 2011
    Re : jean louis costes

    aurais-tu le groupe les oxyures ? groupe de costes dans les années 90
     
  6. 3-4-Sin

    3-4-Sin Membre actif


    533

    3

    57

    24 Juillet 2009
    Re : jean louis costes

    Je recherche l'album sur ntm, ntm=fn je crois. Je l'avais et il me faisait bien marrer.
     
  7. tamer

    tamer Comité auto-gestion Membre actif


    776

    14

    36

    17 Novembre 2008
    saint brieuc France
    Re : jean louis costes

    Jean Louis Costes reçu chez les fascistes parisiens,

    Inutile de faire son historique, les curieux n’ont qu’à zapper sur le net, ni de qualifier ses concerts, performances, films, livres : jusque maintenant, des gens pouvaient peut-être encore hésiter entre un gros raciste/antisémite/sexiste/homophobe et un gars à prendre au 5ème degrès. C’est pourquoi depuis des années il a pu faire la tournée de l’underground et des squats... et finir chez Ardisson pour faire monter l’audimat de Bouygues fin 2006. Et ce bien qu’il soit condamné pour « propos racistes et antisémites, appel à la haine et à la violence raciste » à la suite d’un procès intenté par l’UEJF, la LICRA, le MRAP et la LDJ.

    Mais son parcours récent ne laisse aucun doute, de la soirée « Littérature de combat » en 2007, à sa dernière interview dans l’émission des fascistes parisiens il y a 15 jours : ce type est à gerber.

    La soirée « Littérature de combat » à Marseille le 22 mai 2007 annoncait en effet une lecture de textes de J-L Costes accompagnée de ceux de Alain Soral (nouveau cadre du FN), Marc-Edouard Nabe ou Laurent James : que du beau monde. De fait, Costes a commencé à écrire sous l’impulsion et sur le site de son ami Maurice Dantec (autre raciste bien connu et qui écrit aux identitaires pour leur dire combien ils partagent leur combat contre « l’invasion islamique » de la France), mais aussi dans la revue Cancer où il y côtoyait Soral, Nabe (un royaliste catholique affirmé) et L.James (un autre catholique fasciste) ; personnes dont il est resté proche puisqu’on peut le voir régulièrement dans les soirées hypes parisiennes en leurs compagnies. Il se serait d’ailleurs récemment converti au catholicisme.

    Le 13 mai 2008, il choisit très clairement son camps, puisque ce gentil Costes était donc l’invité de l’émission “derrieretaporte” annoncée sur le blog de Zentropa, ceux-là mêmes qui organisent la marche facho du 9 mai (la manif annuelle de l’extrême droite radicale, des identitaires et autres petits fascistes) et diffusée sur « radio bandera nera », une radio fasciste italienne liée au « squat » facho de Rome « Casa Pound » et au Bloc Identitaire niçois. L’émission est consacrée à Mai 68, avec en guest star Jean-Louis Costes... (impossible de mettre des liens de fachos ici, pour vérifier cherchez vous-mêmes, c’est franchement pas dur !)

    Petit compte-rendu :

    L’émission commence sans dévoiler l’invité mystère. « Aujourd’hui nous ne recevrons pas, donc, ni jean marie lepen, pas non plus Faurisson, (...) ni Devedjan, Longuet... ». Puis le présentateur, qui se présente comme un organisateur de la manifestation du 9 mai (une manif de faf qui commèmore chaque année la mort de l’entre eux il y a quelques années, et interdite cette année), va donc en faire un long compte-rendu d’une grosse demi-heure. Il évoque les « 500-600 militants » fascistes sur le « théâtre des opérations », les charges contre « les rouges », les « 100 supplétifs gauchistes du côté de Montparmasse ». Il parle de l’altercation avec « des automobilistes du très grand sud, probablement tuniso-marocain (...), c’est à dire ces français si précieux qu’on nous demande d’aimer », alors que les fafs arboraient des croix celtiques et drapeaux français : « Mal leur en a pris, ils ont été correctement corrigés... ». Il raconte la terrible répression des flics qu’ont eu à subir leurs « combattants ».

    Après ce long discours sur l’actualité des fascistes, place à l’interview de J-L Costes, introduite par un de ses tubes, raciste à 200 %. L’interview commence ; questions-réponses avec l’animateur radio -organisateur du 9 mai des bruns.

    L’animateur le questionne sur le personage de son bouquin, « un bunker en banlieue », à St Denis...

    « A 99% c’est moi. En banlieue je résonnerai comme le type, à 100% sûr. (...) ». C’est l’histoire d’un type qui pète les plombs, qui remonte St Denis avec une machette à la main vers la mairie... Il compare au type qui a fait un carnage à Nanterre... « C’est dangereux, y’a beaucoup de crimes à St Denis, c’est clair... Aux Etats Unis ils rigolent, (la bas) c’est beaucoup plus tranquille,(...) la France c’est vraiment violent, c’est n’importe quoi en France (...), je dis pas que ça va être la guerre civile, si ca arrive pas tant mieux (...). On sent que quand il y a une emeute, après la voiture ça va être la maison, on sent ça quoi... J’ai ma fille à la crèche, on savait qu’après 15h fallait pas la laisser, parce que des crèches cramaient vraiment, mais pas vides, on parle de l’après midi (...). On sent quelque chose qui pourrait se passer, c’est intéressant à la limite d’habiter là parce que moi ca m’a fait évoluer, de pleins de points de vue. Avant j’habitais Paris, je voyais pas du tout la société, les immigrés, les races, tout ça, j’voyais pas ça bien quoi... (En habitant la banlieue) on est beaucoup mieux cultivé sur l’humanité (...). C’est un peu comme quelqu’un qui va habitait Israël, il sera quand même plus en pointe du problème, (...) mentalement il va avancer. (...) A la limite vivre dans une certaine insécurité, c’est peut-être la normale sur terre, de se rendre compte que tout n’est pas acquis, tout n’est pas gagné, que la France n’est pas pour toujours là, sur cette forme là... Ca peut à tout moment basculer... Les gens s’en rendent pas compte, ... (inaudible) des frontières... »

    Puis retour sur son bouquin...

    « C’est le pétage de plomb de l’individu parce qu’il se considère rejeté parce qu’il est devenu un sous-blanc, euh... il est minoritaire, donc il se retrouve dans une situation super incongrue... C’est lui maintenant qui doit s’adapter... C’est lui qui est un étranger dans le coin... Mais il a toujours été étranger à tout, car on voit bien qu’il se plaint des immigrés mais il ne s’entend pas avec sa femme, enfin avec sa famille vous voyez (...).

    « C’est un associal, comme beaucoup de gens qui habitent ici (St Denis), la classe moyenne pratiquement, bon y’a des nègres, on va dire des bobo de Lutte Ouvrière, mais sinon on va bien voir, enfin moi je... Des white trash, comme on est, comme moi je suis limite, même des gens qui sont le sous prolétariat qui sont restés là... (ce passage est confu) »

    Puis il dit que c’est dommage qu’il n’y ait pas un « cosmopolitisme positif » comme à Marseille ; l’animateur lui répond que « quand même là bas ils crament des gonzesses dans les bus... ».

    Costes répond : « ouai mais ça c’est un cas... Marseille c’est une ville d’anarchie, y’a du business.(...) Les gens ont autre chose à foutre que regarder le look d’un punk dans la rue pour lui éclater sa gueule... (...) Faut pas oublier qu’il y a une mairie communiste... depuis 80 ans (à St Denis). Ca crée une mauvaise ambiance dans la ville. Ils font tout pour défoncer la petite bourgeoisie, c’est les plus dangereux (...) ». A St Denis j’ai été définitivement déçu par le PC, mais déçu... mais c’est la haine quoi, faut voir le truc, faut le vivre, quand on a pas eu de poubelles 10 ans, c’est fini quoi, faut arréter. C’est une ville qui a un budget extraordinaire » (on croit comprendre que une des villes les plus riches de terre...) etc, etc.

    Retour sur son livre :

    « N’importe qui, qui est mis dans une situation où il va se sentir comme un rat dans la cage au fond de son terrier, qu’il est foutu, peut péter un plomb comme ça, et s’il le fait pas c’est un con alors... Moi le truc que je dirai : si on sent qu’on va mourir faut tuer avant, ça me paraît le minimum à faire, si moi je me sentais vraiment au dernier niveau de... que la société autour de moi, le milieu, enfin, me tuait, moi j’essaierai d’en niquer un maximum avant de crever... »

    Le gars lui demande si c’est dû à une perte de sens : « Ah moi j’ai jamais réfléchis comme ca, c’est quoi une perte de sens... ? » Donc le gars lui explique ce que c’est une perte de sens, l’anomie, etc.

    J-L Costes botte en touche... « En tout cas moi je vis que sur des projets, il n’y a que ça qui me fait tenir... Je respecte toujours les gens... C’est pour ça que je respecte ici votre radio ou n’importe quoi, toute personne qui monte un projet, moi j’admire, quelque soit le but... »

    Le gars lui demande alors quel doit être « le socle des valeurs de base » selon lui.

    « Bin des trucs tout con, ne pas voler les affaires des autres par exemple, bien sûr ne pas matraquer la gueule de quelqu’un à tout instant alors qu’il vous a rien fait, c’est pas possible ça.... En plus ça n’apporte rien financièrement ».

    Le gars enchaîne, lui demande si c’est « une tendance lourde, avec d’un côté des gens qui sont des kamikazes aggressifs, et de l’autre côté des gens qui sont pas programmés pour, mais qui finissent comme votre Jean-Louis (personnage de son bouquin) qui vont devenir des bombes ? »

    « Moi j’ai peur de la violence, je suis un looser de base... (...) Si on avait une présence physique minimum dans la rue de nous-mêmes, uneaura physique, ...la personne en face va devenir gentille. »

    La preuve : il raconte une histoire récente où il a sorti sa hache devant un gars avec une bouteille cassée, etc.

    « C’est ce qui se passe d’ailleurs aux Etats-Unis : étant dans le doute qu’on aurait un fusil mitrailleur dans la maison, le malfaiteur de base va réfléchir deux fois avant d’emmerder quelqu’un... (...) Moi j’ai été élevé dans la faiblesse (...).

    Puis l’animateur lui parle d’une analyse d’Alain Soral (membre du Conseil National du FN et tenancier de bar avec le celèbre nazi-skin « batskin ») « sur la ’dévirilisation’ de la société occidentale : c’est un peu ce que vous dites, est-ce que vous le rejoingnez ? »

    « Oui, moi je parle de moi, mais je suis sûr que ça rejoint beaucoup de classes moyennes blanches, on sait pas comment taper, à quel moment, pourquoi, comment, on est pas à l’aise, non ? »

    Le gars répond en choeur : « Oui tout à fait ! », et lui dit qu’il faut faire du sport.

    Costes : « (...)J’en ai fait de la boxe thai, fait en faire réguliérement »

    L’animateur : « Bin surtout à St Denis ouai »

    Costes : « ... Sinon ouai si Soral a fait une analyse comme ça, oui sûrement ça s’explique... avec le temps (inaudible)... C’est con d’attendre toujours la police. (...) Nous dans notre rue on a fait beaucoup d’efforts par rapport à ça, et on a vraiment marqué des points quoi, en faisant choper des gens, en intervenant, et bien finalement c’est profitable à la longue, on a vu ça avec des voisins quoi... Des fois on est à bout, on est obligé de toute façon... (...) Le mec qui te jure qui va revenir te cramer... mais la plupart du temps ils reviennent pas ! (...) Ca vaut le coup de se mouiller un peu, la police peut pas tout faire... »

    L’animateur : « Est-ce que ça va vaut le coup de s’organiser dans les quartiers ? »

    « Quand y’avait les émeutes, là, la nuit, nous on gardait la bagnole la nuit.... j’avais une machette d’ailleurs... [rires...] (...) La machette ? C’est la mode en ce moment, y’a eu cinq meurtres à la machette en Seine St Denis. Y’en a qui ont compris que c’est efficace, y’a pas que les africains qui ont ça... c’est super efficace. »

    Il fini en disant qu’il va faire un autre roman et qu’il espère que Fayard va lui prendre. Puis l’émission enchaîne avec une nouvelle « chanson » de Costes, toujours ultra raciste, sur les nègres qui auraient du rester en haut des arbres dans les forêts, que c’est normal qu’ils pétent un plomb dans les cités, que en haut des arbres les femmelles les admiraient, que maintenant c’est des pauvres clochards de négros dans les cités, etc. Et des trucs du genre « Chérie t’aurais dû venir dans la cité, t’aurais été fier de Guy Georges (un tueur en série des années 90), le chef des chimpanzés ».
     
  8. manuhc

    manuhc Uploadeur Membre actif


    2 784

    9

    552

    14 Février 2011
    Re : jean louis costes

    costes est un sujet vaste et trés contreversé ; tout ton post (tamer) est trés interessant et je doute pas de la véracité de tes propos.
    le bouquin dont il parle a été refusé par fayard et 23 (!) autres maisons d'éditions, mais costes a toujours été refusé partout de toute façon.
    virginie despentes l'a fait joué dans "baise-moi" et voilà ce kelle pense de lui :

    Chaque fois que Costes écrit, il se passe quelque chose de passionnant. Si mon boulot c'était éditrice, je lui tomberais dessus et jamais plus je ne le lâcherais, enfin j'essaierais. Je suis prête à croire que ses autres "oeuvres", non écrites, ont les mêmes qualités - je vois qui est Costes depuis que j'ai environ seize ans et il a toujours FORCÉ le respect. Là, j'ai trouvé le mot juste. Mais jamais ça ne m'a directement concernée. Sauf ses textes. Là, je suis sidérée, à chaque fois. Le problème avec ce genre de nouvelle, c'est que ça rappelle où en sont les autres, je dirais. En fait, je fais semblant de croire que quand il fait de la scène ça doit pouvoir avoir la même classe exceptionnelle que quand il écrit, mais au fond je n'y crois pas. Je pense qu'il est écrivain, qu'on a pas cinquante talents, qu'il a trop celui là et qu'il devrait s'asseoir et écrire écrire écrire. Mais je ne sais pas si le bien de l'humanité fait vraiment partie de ses priorités, donc peut être il s'en fout de s'asseoir et écrire.
    Virginie Despentes - blog - 2004

    aprés, suite aux infos ke tu viens de transmettre, il est évident je crois ke jl costes n'a pas sa place ici !
     
    Dernière édition par un modérateur: 23 Mai 2011
  9. xludqxtpr

    xludqxtpr Nouveau membre


    1

    0

    0

    8 Septembre 2015
    jrurd zlyon for 31% mvxvfe6

    "Anything that's got our address on it gets shredded," he said. michael kors outlet One to watch: j louboutin
    "You can’t only buy players for £1m, £2m, £3m," said the Dutchman. "We have a president who is doing everything to help us, to help the team, and Saturday had nothing to do with the investment, the players were not in the right shape. burberry outlet Villa Terrace Decorative Arts Museum: Italian Renaissance-style villa features fine and decorative arts dating from the 15th to the 18th centuries, and a formal garden. 2220 N. Terrace Ave. (414) 271-3656; www.cavtmuseums.org.
    When they returned at the end of February, 3 feet of snow had accumulated. burberry outlet Jeskewitz has been one of them, watching all but one playoff game after taking in five regular-season games. h louboutin
    They added it developed a laser-based technique able to detect faults in temperatures above 800C, with a pilot production unit now installed at Tata’s Scunthorpe casting plant. coach outlet store online Fall Harvest of Flavors. Sept. 14.
    t When asked what challenges all these entrepreneurs faced in the UAE, Akil says: “The challenge is that Dubai is expensive for entrepreneurs. It starts from setting up, visa, licensing, and … [living expenses].†michael kors outlet elements. Israel is recognized as a world leader in managing scarce coach outlet
    Attendance: 538 toms Society traditionally has placed great trust in physicians and researchers, granting them considerable leeway to regulate themselves, the institute concluded in a 2009 report. However, there is growing concern among lawmakers, government agencies and the public that extensive conflicts of interest in medicine require stronger measures. http://www.michaelkorsstore.name
    Tyrone Harris Jr. was shot late Sunday after police say he opened fire on an unmarked police van. The shooting happened as protesters nearby were marking the anniversary of 18-year-old Michael Brown's police shooting death. louis vuitton To mark the occasion staff at the admirably swanky hotel compiled a list of statistics from the first year of trading. t michael kors outlet online
    That defeat prompted the start of a new era as a fresh wave of younger players, including Stokes, began to replace the old guard and Root, just 24 himself, believes it is an exciting time for the English game. michael kors outlet Sochi shares theBlack Sea coast with Ukraine's Crimean peninsula, which was transferred fromthe Soviet Union toUkraine bythe Kremlin exactly 60 years ago, onFeb. 19, 1954.
    In 2013, the department directed Danielson to correct his assessment practices, but did not levy any punishment against him or Accurate, citing no prior instances of misconduct. The department also advised Danielson it would be reviewing his work on the 2014 property assessments. coach outlet Then Raza picked up two white women just 25 feet down the block, they said.
    NHTSA said at the time that it received 508 complaints alleging that the cars lost power-assisted steering, causing increased steering effort. louboutin More In: | |
    ___ burberry outlet online </body>
    e “I'm not very happy with that, I'm a bit disappointed that I didn't run quite as quickly as I wanted to there,†she said. louboutin Where is Wisconsin on this map? Small and isolated. We have only three funds listed, with very weak ties between them, all in Wisconsin.
    How far are you willing to commute to your job? gucci 6 p.m.(MLBN)— Pirates at Cardinals d coach outlet online
    "Observe the path of the sun, it will help you to decide what plants you want where (in sun or shade) and where to site your sitting area. Start with the bit next to the house and work your way down the garden. And be patient," he says. oakley sunglasses Carol Deptolla strives to dine anonymously with food and drink paid for by the Journal Sentinel. To sign up for the Journal Sentinel's weekly food and dining newsletter, visit
    w In three uninterrupted hours, you can get a lot done, Prust says. coach Martin Kaymer won in 2010, beating Bubba Watson in the playoff. Vijay Singh won in 2004, beating Chris DiMarco and Justin Leonard in another playoff. b
    “I could feel myself fade as I made my way to a seat, alternating between amusement and a hint of outrage for my ever gracious friend. I am very grateful for my bus pass but am also finding that I'm bumping into dismissive attitudes more.†coach factory Warner and Van Overbeke are just two voices in what is becoming a deeply painful and polarizing debate in many religious communities and on college campuses. And they illustrate the ways in which relationships and personal experience inform one's conscience on this complex, seemingly intractable struggle a world away. coach outlet online
    According to the report, the only specialties in whichthe number of women dominate over menare palliative medicine –55 per cent–and sexual health medicine –55 per cent. coach outlet Tues. - Fwd: 127 cattle. Prime cattle: BA steers to 142.5p; Lim steers to 132.5p; hfrs to 138.5p; Char hfrs to 133.5p. Young bulls to 124.5p. OTM catle: Lim to 112.5p; BB to 109.5p; Char to 93.5p; s burberry outlet
    UNIT'S war of attrition against Roach and his gang begins to take its toll on the criminal kingpin, and he is forced to turn to a new foreign supplier nicknamed the Viking. Meanwhile, Ash is reunited with former addict Stacey, an old friend who he helped get clean, who offers to repay his kindness by assisting in the case. However, when her attempt to lend a hand places her in mortal danger, Ash finds he has a personal stake in bringing justice to the vicious Viking. Crime drama, starring O-T Fagbenle. michael kors outlet One of the show's former correspondents, movie star Ed Helms, took to Twitter Thursday to express how much he'll miss the long-time host.
    Reviewed by: Review Date:April 29, 2015 Citation: Publish Date:May 1, 2015 Last Updated: May 5, 2015 Source: louboutin "We saw in the media the damage from the war, but to see all of that for<br /> a true religion jeans outlet
    “The FA has got to remember that they’re dealing with volunteers. Some of the guys in the county don’t even have computers. They prefer pen and paper and they’re expected to handle all that comes down on them from the FA. It’s worrying; football is meant to be enjoyable.†coach outlet store But on the way home, we passed through the mountains. Signals don’t climb over three-thousand-foot rock faces or penetrate miles of desert. I dropped two client calls. My dreams of productivity were circling the drain. And I was becoming unglued. Helpless, I glanced up from my technology and looked out the window.
     
Chargement...
Discussions similaires - jean louis costes
  1. romjemoi
    Réponses:
    0
    Affichages:
    8 600