Chargement...
Bienvenue sur Pirate Punk ! Pour participer à la communauté, il faut s'enregistrer ou se connecter.   Ⓐ//Ⓔ

hommage à gros schulz

Discussion dans 'Présentations des nouveaux membres' créé par enessa, 15 Septembre 2014.

  1. enessa

    enessa Nouveau membre


    1

    0

    0

    15 Septembre 2014
    Depuis hier c'est abominable... Un nombre incessants d'articles tous sur le même modèle relatant uniformément et sans relief le décès de Gros Schultz, chanteur ou mur à bière du mythique groupe punk populaire - Parabellum... La pauvreté de ces chroniques AFP est bien affligeante : des copier/coller à tout va de bouts de wikipédia jonchés d'imprécisions grossières et d'erreurs manifestes de biographie toutes reprises de blogs en blogs et en dépêches??? Et personne - pas un - pour corriger ou bien juste écrire quelques simples mots personnalisés en hommage à notre bon vieux pote Gros Schultz qui - rappelons-le - vient tout juste de crever (avant-hier) dans d'atroces souffrances ??? Putain merde, Gros Schultz mérite quand même mieux que ça... Alors ok, ok.... il fallait bien que s'expriment ceux qui comme nous se sont bourrés la gueule des dizaines et dizaines de fois devant Parabellum - histoire de livrer un témoignage vrai sur un groupe qu'on a aimé, pas vraiment oublié et dont quelques hits résonnent encore et toujours quelque part au fin fond de nos cerveaux fondus.... Le Videodrom s'est donc éveillé (la dernière fois c'était pour le cadavre de Daniel Darc) de sa longue léthargie opiioide pour se poser comme témoin d'un passé révolu qu'il ne faut pas... oublier. Devoir de mémoire oblige... et 60 mg en prime.

    53 ans. Gros Schultz était, il y a quelques jours encore, presque en osmose avec la vie. Tout allait bien et une nouvelle tournée était même sur les rails. Mais bon voila, trente-cinq longues années de teufs et de picole biture surintensive - ça ne pardonne pas toujours. Le temps coulait doucement, petit blanc après petit rouge, si bien que sans même s'en rendre compte, Parabellum arrivait sur ses 30 piges d’existence. Incroyable quand on y repense. Car oui ça fait déjà 30 ans... pour être précis, car c’était en 1984 que le groupe émergea des limbes – et c'est bien avec le chomedusse en poche que les premiers membres (Cambouis, Roland, Schultz & Geant Vert) se lancèrent un beau matin dans l’aventure - décision collective prise unaninement sur les marches de l’ANPE du 10ème…. comme le raconte la chanson. Si le temps passe, eux, les hommes trépassent (pensée philosophique de Destroy, parvis Beaubourg – 1992)

    15 Septembre 2014. Aujourd'hui, c’est avec une certaine tristesse qu’on retouche nos vinyles poussiéreux, le bon vieux « Dense Microsillon à Faisceau de Lumière Cohérente » (1989) ou l'invendable « Parabellum » (1990) version K7. On se souvient de cette bonne vieille époque où le kalimucho régnait en maitre et où un parterre de punks biturés auraient vendu leur cul pour pouvoir picoler au chaud devant un bon concert de Parabellum... C'est vrai que si on a oublié plus de 95% des disques de cette époque, avouons que, trente années après, certains groupes se réécoutent finalement pas si mal. Ils sont peu nombreux pour ne pas dire rares. Et il va de soi que Parabellum en fait partie sans quoi, on ne s'emmerderait pas aujourd'hui à rendre hommage à Gros Schultz. Mais c'est bien parce que lui et ses potes ont su nous offrir - en leur temps - quelque chose qu'on pourrait qualifier des meilleurs moments du punk alternos populaire 80's français - qu'on peut sirotter une 8.6 en priant pour Gros Schultz. Il le mérite. Son salut il ne l'a pas volé. Alors oui, Gros Schultz au paradis... comme disait ta chanson.


    Réécouter "Cayenne" trente piges après, forcément ça peut sonner quelque peu vieillot. Aussi pour saisir l'essence de ce que fut Schultz et ses gars, il faut nécessairement replacer Parabellum dans le contexte de l'époque, de son époque. C'est fondamental. Si le début des années 80 potentialise les talents et les personnalités en laissant émerger des dizaines de scènes et des groupes captivants (des Dogs de Rouen à Taxi Girl en passant par Camera Silens et Reich Orgasm etc..), il faut bien comprendre qu'au cours de cette décennie 80, rapidement, la machine s'essoufle et que le punk-rock en France, vers 1985 est en réalité de plus en plus sclérosé par ce qu'on pourrait nommer "l'infamie faite musique" - à savoir la récupération par la scène moralo-politico-alternos qui impose alors dogmatiquement une vision insipide, triste et bourgeoise... et même souvent vegan. Le Pogo devient sexiste, interdiction de picoler dans les concerts et carrément même plus aucune seringue à partager - avec en prime ces flyers pourraves et tout ce militantisme adolescent insupportable.......

    C'est donc bel et bien l'ennui qui résume ces années tristes de 1986 et après - avec en tête de file la très dégueulasse et inaudible Mano Merda et autres congénères - remarque en passant qu'ils ont tous d'ailleurs extrêmement mal vieilli (ex: Dirty District, Raymonde RBB, les Béruriers période de Macadam Massacre etc...) D'ailleurs c'est avec plaisir que nous remarquons que toutes ces saloperies sont aujourd’hui devenues totalement introuvables, même au plus profond d'internet (soulseek par exemple) et ont définitivement atteint les chiottes de l'histoire... Tous ces mecs qui se targuaient de pureté CheGuevariste et de squat résistance (n'est ce pas Manu qu'on revoit sur FR3 hurlant au fascisme contre Laibach en 1986) tous ces types - qui comme on l'a vu quelques années après - ont TOUS vendu leur fion à la première possibilité d'approcher le buffet d'un peu plus près...

    Alors dans ce contexte rigide de perte de vitesse de la tradition punk populaire, il faut bien dire que Parabellum et le mouvement Gougnaf ont incarné la crème du populo-punk à la française, ou entre l'urine et les seringues, ça picole sec, ça fout rien et apologise la glande et même la crasse. Forcément, rapidement devenu mythique en cette fin des années 80, avec des titres ultra explosifs comme « Ilot Amsterdam » ou Schultz appelle à l’atomisation (et au passage au lance-flamme) du centre portuaire d'Amsterdam rongé par la came, la pisse et l’urine… ou l’hilarant « Anarchie en Chiraquie», « Osmose 99 » et encore « Cayenne » ... mais malgré ses hymnes hexagonaux, le groupe se sépare à son sommet…. Et pendant quelques années, on en entendra plus parler… Avant de se reformer en 1998 mais ce ne fut plus jamais comme avant. La rose était déjà fanée. Et on sait que les années post-parabellum furent difficiles et pas toujours très marrantes pour Gros Schultz et sa bande d'alcoloo-toxicos sans concessions et éternellement bière en main..... Déjà le départ de Roland Chamalo début 2012 (co-fondateur et guitariste) nous avait tous attristé et c’est avec un sincère regret qu’on apprend ce week-end que Schultz a traversé l’espace-temps via une embolie pulmonaire dont on souhaite qu’elle fut la plus brève et la plus indolore… 53 ans. C'est pas si mal au fond même si aujourd’hui, telle une veuve éplorée, la punktitude est officiellement en deuil. Alors pour la dernière fois et pour nous recueillir, voici les images de Gros Schultz chantant Amsterdam à l'orée des années 90 sur FR3. Toujours la pêche le Gros... dit-il. Une ptite dernière pour la route le Gros...

    "Chomage, c'est bon le Chomage, ca sent le chomage, CHOMAGE..." Gros Schultz, 1986.

    www.videodrom.org
     

  2. porka miseria

    porka miseria Membre actif


    401

    0

    16

    6 Mars 2011
    Re : hommage à gros schulz

    :ecouteurs:
     
  3. NoPatch

    NoPatch Membre actif


    1 245

    0

    89

    22 Septembre 2011
    France
    Re : hommage à gros schulz

    Bel hommage, même si je ne connais pas bien Parabellum et si je n'ai pas vécu de l'intérieur ces années là.

    Par contre ce lien, videodrom .. c'est à prendre à quel degré d’ambiguïté ?
    encore une belle vitrine 'alterno' pour soraliens & co. ?
     
  4. tamer

    tamer Comité auto-gestion Membre actif


    774

    12

    36

    17 Novembre 2008
    saint brieuc France
    Re : hommage à gros schulz

    c'est pas un hommage que tu rends tu craches a la gueule de schultz avec ton site de soralien de merde . t'as fait une itw de soral en l'appellant le dernier punk en 2008
    sans dec on devrais virer cet hommage qui est juste une tentative de recuperation
     
  5. Sid38

    Sid38Avec des si, on scierait. Membre actif


    255

    9

    0

    1 Décembre 2013
    France
    Re : hommage à gros schulz

    Ouaip, je l'ai vu l'année dernière Schultz en concert et putain c'était bon !
    Allez on cause plus et on dit merci à Schultz et les Para pour se qu'ils ont fait !
     
  6. foxer

    foxer Membre actif


    1 022

    7

    4

    8 Octobre 2011
    France
    Re : hommage à gros schulz

    C'est classique des connards de faire parler les morts....
    Sauf que Schultz c'était autre chose que l'apologie des troupeaux de punks phacos défoncés à la bière... et à lire ce truc on a l'impression que le punk et Parabellum c'était juste ça...
    Et Schultz c'était aussi autre chose que les petits règlements de comptes mesquins sous couvert d'hommage (au passage faudra signaler à la personne qui a pondu ce texte que Schultz s'entendait très bien avec Loran...comme quoi les conneries sur les BXN voilà quoi).
     
Chargement...
Discussions similaires - hommage gros schulzForumDate
hommage a gros schultzAuto-gestion du forum - décisions collectives et modération16 Septembre 2014
concert hommage a stef (le vivier et l'autre monde)Divertissement & hors-sujet2 Novembre 2018
Mes hommages!Présentations des nouveaux membres19 Août 2015
Avec Léo-l'album hommagePropositions d'upload & listes19 Février 2014
guerilla poubelle + justin(e) + dolores riposte - petit hommage entre amis à zabriskie point (split) [PP]MUSIQUE PUNK / OI! / SKA FRANCOPHONE17 Août 2013