Chargement...
Bienvenue sur Pirate Punk ! Pour participer à la communauté, il faut s'enregistrer ou se connecter.   Ⓐ//Ⓔ

Banlieue 13 aussi ment sur les skins

Discussion dans 'Discussion générale' créé par Nolly, 1 Février 2009.

  1. Nolly

    Nolly Membre actif


    1 970

    1

    31

    18 Janvier 2009
    Au hasard de mes habituelles errances du dimanche sur le net, je suis tombé sur le site du prochain Banlieue 13; Ultimatum. Après m'être tripé à mater les videos du making-of, je me dirige vers l'autre partie du site: La Map que voici...

    http://www.b13ultimatum-lefilm.com/base.html

    Je clique sur le "Quartier du chef Karl" et là qu'est-ce que j'vois?!? C'est le quartier des skinheads, et vous devinerez que cette version de 'skinheads' se rapproche plus de celle des médias que de la notre.

    Descriptif: "Le quartier skin, ses drapeaux bleus et blancs et ses sémillants skinheads: ils bullent sur leurs canapés, promènent leurs Rottweiler et leurs Pitbull et se rasent le crâne en préservant 2 touffes en forme de SS. Et en guise d'entrainement, ils se foutent sur la tronche. Ici, on trafique de la haine... A sa tête: Karl, le skin traditionnel: Docs Martens, futal noir, marcel, bretelles, tatouages entre "white power" et croix gammées, crâne rasé, oeil torve. Il parle peu et préfère les coups de boule. Sieg aïe!"

    Limite compte-tenu de l'atmosphère dans laquelle se déroule le film, je me s'rai bien attendu à peut-être apercevoir un gang de guerilleros à crête, mais des boneheads c'est surprenant pour un film grand public. D'ailleurs bizarrement, aucun épisode du making-of n'est consacré à ce quartier, à croire qu'ils s'attendent à des représailles.
    Quoiqu'il en soit on y peut pas grand chose vu que la sortie est imminente, mais on peut en tout cas constater l'ampleur de la désinformation que cela va engendrer. Alors que nous sommes à une époque ou le stéréotype du "skinhead=raciste" disparait très concrètement sous la démocratisation du mouvement d'origine, ce simple film va à lui seul faire chuter toutes les tentatives d'ouverture d'esprit qui sont entreprises par les skins authentiques depuis la fin des 90's. En tout cas s'il y a représailles sur des membres de la production de ce film, ce s'ra surement pas de la part des bones...
     
      Partager
  2. Nolly

    Nolly Membre actif


    1 970

    1

    31

    18 Janvier 2009
    Re : Banlieue 13 aussi ment sur les skins

    66 Minutes aussi je l'ai vu, et la première diffusion d'ailleurs. J'ai cru comprendre qu'il y a eu une redif' aujourd'hui-même.
     
  3. Nolly

    Nolly Membre actif


    1 970

    1

    31

    18 Janvier 2009
    Re : Banlieue 13 aussi ment sur les skins

    C'est pas moi qui l'ai pas inventé ce descriptif.

    Quant aux mails ca marchera pas ça a déjà été testé 1000 fois. J'ai même un pote qui avait contacté une émission genre sensationnel, qui prévoyait d'attaquer ce sujet et avait demandé "à tout skinhead et néo-nazi" de les contacter afin de participer à cette émission en donnant leur témoignage. Mon pote a expliqué qu'il était skinhead... aimait le ska et le skinhead reggae. On lui a répondu qu'il ne correspondait pas aux critères. :|

    C'est qu'ils y tiennent à leur mensonge! D'ailleurs j'sais pas si vous avez eu l'occasion de lire le journal local de Reims, mais dans l'affaire du concert d'Hard Times et des Street Kids, ils ont pas une seule fois daigné sortir le mot "SKINHEAD" concernant nos amis antiracistes et ont preferé parler de "punks". J'sais pas à quoi ça rime toutes ces conneries, mais ça commence méchament à me casser les burnes. Le pire c'est qu'ils y gagneraient à lancer un revival; ca s'rait plein de skins en carton mais ca s'rait toujours mieux que des nazis.
    Sérieusement, des mails ou des coups de fil n'ont aucune incidence sur la désinformation qu'ils répandent. Aucune action laissée sous silence n'arrangera la situation. A part faire péter de nuit l'entrée d'une agence de télévision (qui, il faut le savoir, sont généralement ultra-surveillées) ou enchainer les ratonnades sur des journalistes traitant ce sujet (ca avait bien marché avec Daniel Schweiser, et perso je prendrais presque autant de plaisir à défoncer un journaleux à coups de barre à mine qu'un nazi lui-même), y a pas beaucoup d'alternatives. Aucune démarche non-violente à l'égard des journalistes eux-mêmes n'aura d'impact, j'en suis convaincu.

    Il y a toutefois une autre option, à laquelle j'avais pensé l'année dernière, suite aux reportages mythos sur la profanation du cimetière d'Arras (note: aucun 'skinhead' n'est tombé dans cette affaire en plus!), alors que Jan Kucera venait tout juste de se faire planter!!! Lui par contre aucun media n'en a parlé hein...
    L'idée était le collage de masse d'affiches expliquant brièvement tout c'qu'il y a à savoir sur le mouvement skin et ses liens avec les medias via un texte rédigé avec le fameux pote ayant appelé pour une émission. Nous l'aurions ensuite fait tourner par internet, ce fichier (A4 ou A3 dont j'avais confectionné la mise en page) en format pdf à tous les skinheads dignes de ce nom, qui à leur tour auraient imprimés l'affiche (j'avais volontairement fait le fichier en noir et blanc pour réduire le coup d'impression) et l'auraient placardés dans leur propre localité. Nous avions même prévu de créer un myspace (malgré c'que j'en pense personnellement) afin de populariser ce projet le plus vite possible. Mais finalement rien n'a abouti (malgré les encouragements dont nous avaient fait part les skins déjà au courant), faute de temps pour nous organiser. :ecouteurs:

    Toutefois ce projet est toujours vallable aujourd'hui (il suffira de modifier quelques trucs) et je me souviens clairement de c'qui y était dit même si je n'ai rien conservé.
    Je défends mon idée par le fait qu'il soit comme un moyen de diffusion indépendant, un contre-media, qui en plus de ça, sera directement posé sous les yeux des lecteurs de 'la masse' car dans la rue, nous garantissant une vaste prise de conscience ("Skinhead" en gothique en guise d'accroche ça attire l'oeil du citoyen lambda :D). Même en prenant compte de toutes les mauvaises langues, je pense que cela devrait nettement affecter les esprits de chacun. De plus; c'est un excellent moyen de décrédibiliser les boneheads car ça montrera aux yeux de tous que si déjà ils font preuve d'ignorance pour se trouver un nom, c'est dire à quel point leur idéologie même est elle aussi fondée sur l'ignorance! :thumbsup:
     
  4. Nolly

    Nolly Membre actif


    1 970

    1

    31

    18 Janvier 2009
    Re : Banlieue 13 aussi ment sur les skins

    Disons qu'à l'époque le contexte était pas le même, faut savoir que ce film date de 1995! En ce temps-là on faisait pas vraiment gaffe aux autres émergences que les boneheads; c'tait soit skinhead soit redskin mais pas d'autre alternative, sans compter que le phénomène Batskin et JNR n'était pas encore très vieux.
    De plus, j'étais déjà tombé sur un site (visiblement officiel) de ce film et dans la description ils parlaient de bonehead et non de skinhead, à croire qu'la production aurait pris une quelconque conscience suite à la réalisation du film. Peut-être est-ce grâce à des skins ayant contacté Matthieu Kassovitz, mais j'ai dans l'idée que France Télévision, M6 ou Patrick Alessandrin et Luc Besson ne soient pas aussi ouverts d'esprit que lui.
     
  5. Nolly

    Nolly Membre actif


    1 970

    1

    31

    18 Janvier 2009
    Re : Banlieue 13 aussi ment sur les skins

    :ecouteurs: On s'éloigne du sujet là, mais arrête tes conneries. Les punks n'ont pas à subir les conséquences du comportement de certains skins, et inversement d'ailleurs. Et si les neusks de ce soir-là se sont mal démmerdés, c'est pas la faute aux punks. Une logique comme la tienne, à long terme c'comme si moi j'descendais en ville et j'siegais en gueulant à tout le monde que je suis skinhead...


    En même temps redskin c'qu'un cyber-fantasme de nos jours enfin seulement sur Paris contrairement à c'qu'on en dit (parce que par exemple du côté Scalp normand ou FTP à Marseille...). Le seul problème c'est que tout est toujours focalisé sur la capitale (c'pour ça qu'on croit que la scène punk est à chier :sourire:). J'ai fréquenté des gens de Jeune Garde/Soviet Boys pendant un séjour là-bas mais à leur sujet j'entends plus souvent parler de défaites que d'exploits.


    Non à vrai dire c'est tout à fait normal, puisqu'aux Etats-Unis les boneheads portent les lacets rouges (pour le National-Socialist selon eux) et on voit souvent des skins avec des lacets blancs. C'est dire à quel point le code des couleurs de lacets est futile :thumbsup:
     
  6. Nolly

    Nolly Membre actif


    1 970

    1

    31

    18 Janvier 2009
    Re : Banlieue 13 aussi ment sur les skins

    Juste une différence d'interprétation en fait x)
    Reste que ça prouve bien que le code des (seuls) lacets c'est d'la daube. Le soucis c'est qu'il s'est bien ancré en c'qui concerne la France, et qu'on à pas vraiment moyen de lutter contre à part au risque de se faire mettre à l'amende par des keum' qu'on croisera la semaine suivante à un rassemblement en faveur des sans-papiers :p
     
  7. Nolly

    Nolly Membre actif


    1 970

    1

    31

    18 Janvier 2009
    Re : Banlieue 13 aussi ment sur les skins

    Paranoi 13 c'est marseillais à ma connaissance.
    Hard Times c'est l'archétype des SHARP Paris foireux effectivement. Le groupe en lui-même n'est pas gênant mais le chanteur a le don d'accumuler, il est clairement antiraciste à l'heure qu'il est mais nul ne sait s'il va encore retourner sa veste une fois de plus dans les prochaines années :mdr: . Et vu qu'il bouge grave son cul pour la scène parisienne, pas mal d'autres SHARP Paris le suivent sans prendre en compte (mais en le sachant tout de même) qu'il est sioniste sous prétexte que "ben on est pas là pour la politique hein", ce qui fait qu'au final l'ensemble du mouvement dans cette ville perd son authenticité à cause des mauvaises prises de positions de quelques uns.
     
Chargement...