annoncer un concertcalendrier

  Rechercher
Rechercher dans:

 
Bienvenue sur PIRATE-PUNK.NET - Une communauté dédiée à la musique Punk/Oi!/Ska francophone.
Pour pouvoir participer au site, tu dois d'abord t'enregistrer.


Le but de ce projet est de faire connaître la scène punk&skin francophone, ainsi que de faire découvrir de nouveaux groupes aux amateurs de musique punk/oi/ska/crust/etc.. Mais surtout : de fournir une plateforme de distribution libre alternative au système capitaliste de commercialisation de la musique. Tout ceci dans un lieu convivial par et pour les punks/skins (le site est auto-géré par les membres de la communauté) offrant plusieurs outils pour ceux partageant des points d'unités communs.

PIRATE-PUNK.NET croit que l'internet est un excellent moyen pour faire connaître les groupes underground ainsi qu'aider à propager leur message à un plus grand public. Ce site veut donc exploiter ce moyen à son plein potentiel.
Malgré son nom ironique qui nargue un peu l'industrie capitaliste du disque, PIRATE-PUNK.NET respecte totalement les artistes. Ainsi, nous acceptons de retirer tout album étant disponible en téléchargement si le groupe ou la maison de disque s'y oppose. Nous voulons aider les artistes et non leur nuire !

En étant membre, tu pourras aussi participer aux forums de discussion de PIRATE-PUNK.NET, une communauté active pour les punks et les skinheads, l'endroit idéal pour rencontrer des amateurs de Punk et de Oi!, se réunir, s'organiser, discuter de musique et débattre sur la politique avec des camarades de la scène.

PIRATE-PUNK.NET, c'est aussi plusieurs projets collectifs aux quels tu pourra participer en tant que membre, entre-autres : un encyclopédie des groupes de la scène punk & skin francophone, des annonces de concerts, des compilations pirate-punk, et bien sur des milliers d'albums à télécharger

Pour plus d'informations et pour une description complète de nos positions politique, lis la charte du site
Connexion









Pas encore membre ? Clique ici pour t'inscrire
Connectes-toi ou Inscris-toi
pour participer au t'chat
[ Archive ]

Le t'chat réunit les membres de Pirate-Punk.net et de Resistance.tk
T'Chat
Politiques & luttes sociales --- L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court
Voir les autres messages de ce forum -- Retourner à l'index des forums

Réponse
   Rechercher
Vieux 22/02/2012, 03h11
#181
nico37
Inscrit depuis: mars 2011
Comité autogestion
No Avatar
Messages: 3 297
Uploads: 321
Ajouts à l'encyclopédie: 0
Concerts annoncés: 69




Par défaut Re : L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court

http://www.20minutes.fr/presidentiel...rine-pen-lille
http://www.francesoir.fr/actualite/p...le-186205.html
http://www.lemainelibre.fr/actualite...-02-2012-29403
http://www.lemonde.fr/election-presi...9_1471069.html
http://www.lexpress.fr/actualite/pol...y_1084043.html
http://www.lunion.presse.fr/article/...le-pen-a-lille
http://www.nordeclair.fr/Actualite/2...a-marine.shtml
http://www.nordeclair.fr/Rencontres/...-chemins.shtml
http://tempsreel.nouvelobs.com/elect...-collabos.html
http://tempsreel.nouvelobs.com/elect...n-a-lille.html
http://fr.news.yahoo.com/marine-le-p...164940311.html
nico37 est déconnecté  
Réponse avec citation Réponse rapide à ce message
Vieux 22/02/2012, 22h45
#182
nico37
Inscrit depuis: mars 2011
Comité autogestion
No Avatar
Messages: 3 297
Uploads: 321
Ajouts à l'encyclopédie: 0
Concerts annoncés: 69




Par défaut Re : L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court

Citation:
Anonymat des parrainages : les Sages déboutent Marine Le Pen

RÉCITLe Conseil constitutionnel considère que les 500 parrainages nécessaires à la présidentielle doivent rester publics.

Le Conseil constitutionnel a décidé mardi que la règle imposant de rendre publics les 500 parrainages d'élus nécessaires pour concourir à la présidentielle était toujours valable, déboutant la candidate du Front national, Marine Le Pen.

La règle de la publicité «ne saurait en elle-même méconnaître le principe du pluralisme des courants d'idées et d'opinions», selon la décision communiquée à la presse, qui déboute la candidate du Front national de sa demande de rétablir l'anonymat des parrainages. Selon le juge constitutionnel, «en instaurant une telle publicité, le législateur a entendu favoriser la transparence de la procédure de présentation des candidats à l'élection présidentielle», et la publicité «est conforme à la Constitution».

Comme l’expliquait le constitutionnaliste Dominique Rousseau à Libération.fr, depuis la révision de la loi de 1962 sur l’élection du président de la République, en 1976, «toutes les lois organisant la vie publique vont dans le sens de cette transparence: financement des partis, financement des campagnes électorales, publication du patrimoine des élus. Le champ de la transparence s’est élargi et on peut considérer que l’anonymat des élus présentant un candidat serait une régression, un retour en arrière.»

« Pratiques attentatoires aux principes démocratiques »

Dès la décision du Conseil constitutionnel rendue publique, Louis Aliot, numéro 2 du FN, a dénoncé le fait qu'«en décidant de ne pas modifier le texte actuel, la haute juridiction n'a pas souhaité contredire le pouvoir politique ni sanctionner des pratiques pourtant attentatoires aux principes démocratiques élémentaires». Et Aliot, avocat, qui a plaidé lui-même devant les Sages, de regretter qu'ils n'aient «pas tenu compte des vœux exprimés par les élus locaux ainsi que par une majorité de Français favorables à notre demande».

Marine Le Pen avait fait valoir qu'en dépit de l'audience de son parti, elle risquait de ne pas pouvoir réunir les 500 parrainages nécessaires, au motif, selon elle, que les maires ne pouvaient pas donner leur signature dans l'anonymat et qu'ils étaient l'objet de pressions.

La présidente du FN affirme disposer d'environ 400 promesses de signatures, sur 42.000 élus habilités à parrainer. Son père, Jean-Marie Le Pen a toutefois déclaré mardi que, «heureusement», la candidate d'extrême droite approche de la barre fatidique des 500.

« Cooptation »

La candidate de Cap 21, Corinne Lepage, qui s’était associée, comme Christine Boutin - retirée depuis de la course présidentielle, à la demande du FN, dit à Libération.fr être «peu surprise» du rejet du Conseil constitutionnel, mais «tout de même déçue du manque de courage et de la faiblesse de l’argument juridique». «Ils assurent que la transparence est un gage de démocratie mais c’est tout le contraire. C’est la garantie d’une cooptation par quatre partis politiques (UMP, Modem, PS, PCF) qui disent qui a le droit d’être candidat», objecte-t-elle.

L’avocate écologiste, qui enregistre autour de 430 promesses de signatures, lance un «appel aux maires pour qu’ils ne marchent pas dans cette combine»: «Parrainez nous! Nous représentons des courants politiques, nous devons être présents à la présidentielle.»
Citation:
Le FN s'approche des 500 parrainages, selon Jean-Marie Le Pen (AFP/Le Point) 21/02/2012
Le président d'honneur du Front national a déclaré que le parti "ramait désespérément", mais n'a pas donné de chiffre.

Mardi, le président d'honneur du FN, Jean-Marie Le Pen, a dit que sa fille, Marine Le Pen, approchait en dépit de difficultés des 500 parrainages d'élus nécessaires pour participer à la présidentielle, sans donner de chiffre. "Nous ramons désespérément", a affirmé Jean-Marie Le Pen sur i>Télé. Au journaliste qui lui demandait si le FN s'approchait des 500 parrainages, le président d'honneur du Front national a répondu : "Oui, bien sûr. Quand même. Heureusement. Ça serait désespérant." Jean-Marie Le Pen n'a pas fourni le chiffre précis. Marine Le Pen a affirmé récemment qu'elle disposait d'environ 400 promesses de signatures.

Le Conseil constitutionnel rend, mardi à 17 heures, une décision très attendue : il va dire si la règle imposant de rendre publics les 500 parrainages d'élus nécessaires pour concourir à la présidentielle est toujours valable. Le FN a "consacré la plus grande partie de la campagne électorale à cette démarche administrative qui devrait être simplifiée", a dit Jean-Marie Le Pen. Il s'agissait dans la loi d'"écarter les partis politiques ou en tout cas les formations qui ne soient pas représentatives ou qui étaient fantaisistes. On ne peut pas dire que quelqu'un qui représente 20 % des voix soit une candidature fantaisiste. Et cependant, nous avons cette grande difficulté", a dit Jean-Marie Le Pen.
nico37 est déconnecté  
Réponse avec citation Réponse rapide à ce message
Vieux 23/02/2012, 20h00
#183
nico37
Inscrit depuis: mars 2011
Comité autogestion
No Avatar
Messages: 3 297
Uploads: 321
Ajouts à l'encyclopédie: 0
Concerts annoncés: 69




Par défaut Re : L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court

Citation:
L'Observatoire Citoyen de la Rétention 77, composé de membres du Réseau Education Sans Frontières, de la Ligue des Droits de l'Homme, de l'association Turbulences et des Cercles de silence, tient à réagir aux propos de Marine Le Pen du 22 février 2012.

Pourquoi a-t'elle tenu à s'exprimer devant le Centre de Rétention Administrative (CRA) du Mesnil-Amelot, cette véritable prison pour étrangers? Elle a choisi ce lieu parce que pour elle, la répression et la stigmatisation des étrangers sont la base de sa politique. Une recette classique: Comme Sarkozy et Guéant, Marine Le Pen a besoin de bouc-émissaires. Heureusement, de nombreux citoyens s' opposent à cette vision du monde et veillent à faire respecter les droits élémentaires des personnes vivant sur notre territoire.

Marine Le Pen a choisi ce lieu pour exprimer sa haine de l'étranger et ses contre-vérités en matière d'immigration, recettes principales du Front National. Les propos de Marine le Pen, effets d'annonce, politiciens et démagogiques, nient la réalité historique de la nécessité et de l'apport positif de l'immigration. Chômage, insécurité les immigrés ne sont pas responsables de tous les maux. La quasi totalité des personnes enfermées, parfois avec leurs enfants, dans les centres de rétention ne sont aucunement des délinquants. Ils vivent ici, certains depuis longtemps, ils travaillent ici, leurs enfants se forment dans nos écoles et comme depuis des décennies viendront renforcer la richesse et la diversité de notre pays. Pour vivre ensemble, ils ont besoin de nous et nous avons besoin d'eux, en toute liberté, égalité et fraternité.
nico37 est déconnecté  
Réponse avec citation Réponse rapide à ce message
Vieux 25/02/2012, 17h36
#184
nico37
Inscrit depuis: mars 2011
Comité autogestion
No Avatar
Messages: 3 297
Uploads: 321
Ajouts à l'encyclopédie: 0
Concerts annoncés: 69




Par défaut Re : L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court

http://www.liberation.fr/politiques/...-pas-si-simple
http://www.ozap.com/actu/le-debat-ma...rance-2/439480

http://www.alexis-corbiere.com/index...ont-de-Gauche-!

http://www.ingenieurduson.com/actu/657
http://www.staragora.com/news/lengle...a-coule/439996

http://www.francesoir.fr/actualite/p...on-188149.html
http://www.lexpress.fr/actualite/pol...e_1086229.html
http://www.lexpress.fr/actualite/pol...n_1086194.html
http://www.lexpress.fr/actualite/pol...n_1086102.html
http://www.lexpress.fr/actualite/pol...t_1086059.html
http://www.lyonmag.com/article/36630...en-rhone-alpes
http://www.parismatch.com/Actu-Match...rance-2-378926
http://tempsreel.nouvelobs.com/elect...l-echange.html
nico37 est déconnecté  
Réponse avec citation Réponse rapide à ce message
Vieux 02/03/2012, 04h08
#186
nico37
Inscrit depuis: mars 2011
Comité autogestion
No Avatar
Messages: 3 297
Uploads: 321
Ajouts à l'encyclopédie: 0
Concerts annoncés: 69




Par défaut Re : L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court

Citation:
Agression Pulvar/Montebourg : Marine Le Pen voudrait ne pas payer l’héritage du FN Par Erwan Lecoeur Sociologue Edité et parrainé par Melissa Bounoua

Des propos racistes et antisémites sont encore proférés par les sympathisants FN qui se revendiquent des Le Pen. En niant l'existence de groupscules radicaux, en portant plainte contre Arnaud Montebourg, et à trop vouloir "dédiaboliser", Marine Le Pen n'assume pas l'histoire de son propre parti, selon Erwan Lecoeur, sociologue, qui a dirigé le "Dictionnaire de l'extrême droite" (éd. Larousse).

Marine Le Pen voudrait ne pas payer l’héritage du FN. Il est étonnant de voir que sa défense était de dire qu’Audrey Pulvar "l’attaque" en lui demandant des comptes parce que ses assaillants ont clairement indiqué qu’ils étaient des sympathisants de "Le Pen".

La candidate FN à la présidentielle a pris la suite de son père et a été élue à la tête d’un parti qui a de multiples obédiences en son sein et elle ne voudrait pas avoir à en payer les conséquences. Elle souhaiterait que les Français ne voient que ce qu’elle veut en montrer.

<iframe frameborder="0" width="640" height="367" src="http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7343f894a6f677b10006b4/4f4f394094a6f60e60000d4a/4fb6b29916224bdbaed0dcfcd25651f2?wmode=transparent"></iframe>

C’est pour cela qu’on peut dire que le Front national reste un parti "d’extrême droite" : il est composé originellement du rassemblement de plusieurs groupes, dont certains se revendiquent d’extrême droite. Si elle en changeait toute l’organisation, les militants et le programme, alors un jour peut-être, ce ne sera plus tout à fait le même parti. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, car le FN reste – au moins en bonne partie – issu de ce qu’il a été ces quarante dernières années (créé en 1972). C’est de cela qu’elle a hérité.

Les mercenaires non reconnus du FN

Tout le problème de Marine Le Pen depuis des années était déjà celui de son père depuis les années 90 lorsque le Front national a décidé d’entrer véritablement dans le champ politique. Ils n’avaient alors plus besoin des groupuscules qui avaient permis de fonder le parti, d’avoir des militants dans les premières années. Ils ont voulu changer leur image à l’extérieur.

Mais c’est l’histoire du Front national qui veut cela, c’est un rassemblement de groupes plus ou moins d’extrême droite dont certains sont très radicaux : des néo-fascistes, des nostalgiques de Pétain, des cathos traditionnalistes, des néo-païens. Certains de ces groupes ont adhéré au FN en se revendiquant ouvertement néo-fascistes, franquistes, ou nostalgiques de la guerre d’Algérie. C’est cela qui a fondé le Front national, un rassemblement hétéroclite sous la bannière et l’aura médiatique de Jean-Marie Le Pen.

Beaucoup de groupuscules vivotent autour du parti : les skinheads, des supporters de foot qui servent parfois d’armée de réserve, quels qu’ils soient et considèrent que le Front national adopte certaines de leurs idées. Troisième voie, le Bloc identitaire, par exemple, gravitent autour du FN, et estiment que la réussite du Front national est un peu leur réussite. Pour eux, le FN est une manière pour les "Le Pen" de récupérer les idées qu’ils font vivre dans la société depuis longtemps.

Le jour où le FN gagnerait des élections, ils estimeraient que ce serait aussi un peu leur victoire, ils demanderaient donc des “royalties”, en quelque sorte. Ils se sentent un peu comme des mercenaires non reconnus de la cause du FN. Ils vont donc, par moments, prendre leur liberté et aller dire ce qu’ils pensent publiquement, même si le FN leur demande de se conformer à la stratégie du parti.

Pendant très longtemps ces groupuscules étaient encadrés par un très puissant service d’ordre (la direction protection sécurité, la DPS) dès lors qu’ils entraient en lien avec le Front national. Ce service d’ordre, composé de plusieurs milliers de personnes, extrêmement actif et virulent, était là pour contrer les anti-fascistes éventuels qui pouvaient manifester, mais aussi pour faire du contrôle en interne à l’égard des éléments qui pourraient poser problème. Marine Le Pen dirige aujourd’hui ce service d’ordre, il a sans doute perdu en intensité après le départ de certains radicaux, comme Roger Holeindre, ancien militaire et dirigeant des anciens combattants du FN.

Des sympathisants incontrôlables

Aujourd’hui, elle voudrait proposer une image respectable à l’extérieur, en faisant valoir qu’elle a exclu quelques personnages qui pouvaient être gênants par leur attitude et leur propos. Mais elle reste assise sur une poudrière potentielle au FN et ses proches alentours. Il y a, au sein de ces militants, des sympathisants et dans les groupes qui gravitent autour, des gens incontrôlables. Soit elle a les moyens de les contrôler pour le bien de sa cause à elle, c’est-à-dire pour servir son discours plus lisse et démocratique et sa nouvelle volonté d’être reconnue par les médias et les électeurs ; soit elle ne peut pas toujours les contrôler et elle doit se confronter au fait que le FN est lié à des groupuscules qui fonctionnent comme des satellites dans la galaxie de l’extrême droite française.

Ces sympathisants n’iront pas demander son avis à la candidate avant de tenir des propos racistes, d’avoir des comportements violents. Cela arrive régulièrement dans des conférences, dans des rassemblements, dans des forums sur Internet. Dans le cas d’Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg, cela arrive en pleine rue et ces personnes sont médiatisées ; ce qui pose problème pour le FN.

Qu’elle laisse croire qu’il s’agirait d’un coup monté est assez étonnant. Objectivement, cela paraît assez difficile à croire. Mais cela, ce sera à l’enquête de le déterminer, en fonction du profil et des motivations qui ressortiront.

http://www.dailymotion.com/video/xp4...ey-pulvar_news

Par ailleurs, contrairement à ce que la nouvelle dirigeante voudrait laisser entendre, tous les membres de ces groupuscules ne la détestent pas. Certains se sont éloignés du Front national car ils considèrent que sa stratégie n’est pas forcément la bonne. Elle en a fait partir quelques-uns, mais beaucoup étaient plutôt proches de Bruno Gollnisch, plus que des nationalistes-révolutionnaires au crâne rasé. En se séparant des proches de Bruno Gollnisch, elle a ainsi "marinisé" le Front national. Beaucoup de gens, dans cette mouvance, ne sont pas toujours d’accord avec Marine Le Pen, mais ce ne sont pas forcément les plus radicaux. D’anciens dirigeants de premier plan ont quitté le FN : Bernard Anthony, Carl Lang, Jean-Claude Martinez. Ils ne sont pas partis avec beaucoup d’anciens militants. Le moment où le FN a perdu beaucoup de ses c’était lors de la scission avec Bruno Mégret, fin 1998.

Des amitiés anciennes

Marine Le Pen entretient aussi des amitiés au sein de ces groupuscules, qu’elle continue à fréquenter. Certains sont mêmes au nombre de ses conseillers, notamment d’anciens membres du GUD, le Groupe Union Défense qui ne sont pas réputés pour leur gentillesse et leur amabilité vis-à-vis des gens qui ne sont pas comme eux. On peut aussi penser à Batskin qu’elle connaît bien ; une des figures de ces milieux d’extrême droite skinheads et violents au sein des kops.

Electoralement, ces groupuscules ne représentent que quelques pourcents des votes FN. Mais elle ne peut pas trop s’en éloigner car il y a aussi, par le biais de ces groupes des moyens d’avoir accès à des réseaux, des activistes, voire des financements étrangers, et ce n’est pas négligeable. Marine Le Pen s’est rapproché un temps du Bloc Identitaire, des groupes Réfléchir et agir ou Egalité et réconciliation d’Alain Soral, des radicaux intellos dont elle a eu besoin pour trouver de nouvelles idées. On a l’impression qu’elle ne voudrait avoir que des relations "privées" avec ces gens-là, tout en disant de façon publique qu’elle va débarrasser le Front national des extrémistes.

Mais, dans le discours officiel, on n’entend parler que de nouveaux militants qui sont venus au Front national pour la "ligne Marine Le Pen", sur son image. La sociologie a en effet évolué : elle est moins masculine, assez âgée et issue des milieux de la droite nationale la plus dure. Elle est devenue davantage "ni droite, ni gauche", se rajeunit et se féminise à l’image de la vitrine Marine Le Pen. Elle attire en fonction de ce qu’elle représente. Entre son père et elle, la représentation est différente.

Une nouvelle impunité

Marine Le Pen se revendique donc d’un parti nationaliste et ne veut pas d’alliance avec la droite républicaine. Elle continue de dire qu’un jour le système implosera et que son parti pourra émerger comme une force ni droite, ni gauche. Son travail de "dédiabolisation" est un travail d’accès à un mouvement social afin de devenir une force politique incontournable. Le problème est qu’il reste des scories autour du FN, que Marine Le Pen voudrait ne plus voir.

Elle est très présente dans la sphère médiatique et la parole se dédouane même au sein de la droite républicaine qui reprend des expressions frontistes. Les groupuscules plus durs pourraient aussi se libérer de la tutelle du Front national et considérer qu’ils reprennent leur liberté. Ils diront alors ce qu’ils veulent au nom de Marine Le Pen, qui reste, à leurs yeux, la seule à porter ces idées-là au sein de la classe politique.

L’autre aspect problématique, c’est que cet événement démontre une progression du sentiment d’impunité dont certains pensent pouvoir bénéficier dans cette partie de l’échiquier politique. Si les actes racistes augmentent, les agressions physiques ou verbales d’ordre raciste sont en progression, qu’une certaine parole se libère, c’est aussi un effet de ce que le Front national fait vivre et grandir dans la société depuis quelques dizaines d’années.

Lorsqu’un parti nationaliste et populiste prend ainsi du poids dans la société, certaines paroles se libèrent. C’est cet héritage que la candidate doit assumer. Son parti, au fur et à mesure qu’il prend de l’importance, fait vivre un vocabulaire, une forme de violence, une vision du monde qui laisse penser à certains qu’il y aurait désormais une forme d’impunité à l’égard de ces actes. Plus le FN progresse, et plus certains peuvent penser que cela est arrivé…

Enfin, on peut noter que ce fait divers a d’autant plus de résonance que la plainte a été déposée et qu’on parle de personnalités connues. L’impression qui a été donnée par certains médias était presque celle d’une faute d’Audrey Pulvar, de tenir à porter la chose sur la place publique ; comme s’il n’était pas évident de se plaindre d’une agression raciste. On sait combien cette logique peut être dangereuse. Il y dix ou vingt ans, si des personnalités s’étaient plaintes de ce genre d’événement, la classe politique aurait été beaucoup plus unanimement concernée, au-delà des clivages politiques. C’est un vrai problème. Peut-être a-t-on laissé trop des choses se dire et se faire sans réagir, au cours des vingt dernières années...
Citation:
Pulvar-Montebourg : Marine Le Pen désigne un exclu du FN, Yvan Benedetti 1 mars

Marine Le Pen, présidente du Front National, s'est dédouanée, ce matin sur BFMTV, de toute responsabilité dans l'agression du couple Montebourg-Pulvar. Condamnant l'agression, elle a pointé du doigt des militants exclus du Front National, dont Yvan Benedetti, président de l'Oeuvre Française, un groupuscule pétainiste.

C'est au cri de « La France aux français » qu'aurait été agressé le couple Montebourg-Pulvar ce week-end à Paris, dans le XVIe arrondissement. Pour Marine Le Pen, ce serait la signature de l'Oeuvre Française – dont c'est le slogan – , présidée par Yvan Benedetti, que la présidente du Front National cite dans « Bourdin 2012 » sur BFM et RMC. Jean-Jacques Bourdin s'interroge : quelle différence avec le slogan du Front National ? Pour Marine Le Pen, il y a une grande différence puisque le slogan de son parti est « les Français d'abord ». Vu la nuance sémantique, les agresseurs du couple Montebourg-Pulvar ne peuvent par conséquent, à l'en croire, ni être adhérents ni être sympathisants du parti d'extrême droite à la flamme tricolore. Mais qui est cet homme désigné par Marine Le Pen ? Proche de Bruno Gollnisch, Yvan Benedetti a bien été exclu du Front National à la veille de la présidentielle comme elle l'assure. Du coup, l'Oeuvre Française, formation antisémite et néofasciste, soutient un concurrent de Marine Le Pen, Carl Lang, exclu lui aussi du Front National, et dirigeant du Parti de la France.

" Anti-sioniste, antisémite, anti-juif "

Le corse Yvan Benedetti, né en 1965, est conseiller municipal de Vénissieux (Rhône) depuis 2008. Installé dans la région il est rédacteur de Jeune Nation, un bulletin d'extrême droite. Il a adhéré au Front National en 2005 et a été candidat aux législatives de 2007, aux cantonales et aux régionales sous l'étiquette Front National. Loin d'avoir été un marginal dans le parti frontiste, il a été secrétaire départemental adjoint du Rhône. Lors du Congrès de Tours en janvier 2011, il avait même été élu au Comité central du FN. Sept mois plus tard Yvan Benedetti, qui se revendique comme « anti-sioniste, antisémite, anti-juif» dans un entretien avec des étudiants de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, a été exclu pour deux ans du Front national sur décision de Marine Le Pen, à la veille des élections. Une exclusion que Bruno Gollnisch avait alors déplorée : « c’était un militant de très grande qualité, j’aurais aimé que Marine Le Pen fasse preuve de davantage de mansuétude à son égard dans cette période de ralliement venant de bords très divers ».

Dédiabolisation ratée

Le FN, progressivement « purgé » des soutiens de Bruno Gollnisch, candidat malheureux à la présidence du Front National face à Marine Le Pen en 2010, aspire – c'est la ligne politique que la candidate s'était choisie – à une normalisation. La tentative de « dédiabolisation » du FN entamée avant la présidentielle montre ses limites dans cette affaire.

Antoine Kowalski
nico37 est déconnecté  
Réponse avec citation Réponse rapide à ce message
Vieux 03/03/2012, 05h13
#187
nico37
Inscrit depuis: mars 2011
Comité autogestion
No Avatar
Messages: 3 297
Uploads: 321
Ajouts à l'encyclopédie: 0
Concerts annoncés: 69




Par défaut Re : L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court



Citation:
Les habitant-e-s de Marseille refusent la politique de la peur et de la haine que distille le FN

Malgré les opérations de communication, le projet politique du FN est plus que jamais raciste et autoritaire : Racisme, islamophobie, antisémitisme, sexisme, homophobie, poli...tique antisociale au service des plus riches et restriction des libertés... son tournant social est une fiction.

La stratégie du FN est de diviser la population, de désigner l'autre, l'étranger, comme responsable de tous les problèmes de la société. Le FN n'apporte aucune réponse au chômage, à la précarité, au mal logement... au lieu de combattre les causes de la crise économique, le FN cherche à diviser les travailleurs pour remettre en cause nos droits et libertés. Pour preuve, les élus FN au conseil régional sont les seuls à avoir voté contre une motion de soutien aux salariés de Fralib (Gémenos) en lutte contre la fermeture de leur usine.

Marseille est une ville populaire qui de tout temps a accueilli de nouveaux habitant-e-s arrivés des quatre coins du monde. Le FN est notre ennemi, rappelons que ce sont ces militants qui ont été les assassins d'Ibrahim Ali aux Aygalades en 1995 pendant la campagne électorale de Jean Marie Le Pen.

La venue de Marine Le Pen ne doit pas être banale. Claude Guéant, Sarkozy et leur clique banalisent chaque jour un peu plus son discours. Au delà de l'opération électorale, le discours de l'UMP se rapproche de plus en plus de celui du FN et augure d'un vrai rapprochement politique UMP/FN. Il s'agit là de l'instauration d'un véritable Racisme d'Etat que nous devons combattre.

Si le visage du FN a changé, il ne faut pas se tromper : leur projet politique est resté le même. Le FN n'est pas un parti comme les autres : profondément anti démocratique, sa politique consiste à remettre en cause l'ensemble des acquis démocratiques actuels. Il n'a pas sa place dans le champ public, tout comme les autres groupuscules d'extrême droite (Jeunesses Identitaires, Renouveau Français, Égalité & Réconciliation ...) qui tentent sur le terrain de s'implanter de manière violente, en organisant des rondes contre les arabes, noirs, sdf, homos, militants de gauche … . Ne restons pas sans agir face au développement des idées racistes, autoritaires et antisociales de l'extrême droite !

Unissons nous ! Face au FN : Résistance !

Premiers signataires : AFA 13, AL, Alternatifs, Collectif pour l'emancipation des quartiers populaires, Collectif Solidarite Maghreb, EELV, FASE, GA, GU, JC/UEC, NPA, PCF, PG, Quartiers Nord Quartiers Forts, Solidaires, SUD Educ ..
nico37 est déconnecté  
Réponse avec citation Réponse rapide à ce message
Vieux 03/03/2012, 23h20
#188
nico37
Inscrit depuis: mars 2011
Comité autogestion
No Avatar
Messages: 3 297
Uploads: 321
Ajouts à l'encyclopédie: 0
Concerts annoncés: 69




Par défaut Re : L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court

Citation:
Le FN fait la chasse aux signatures Xavier BROUET
Info ou intox, la candidate FN se pose en victime du système des parrainages. La chasse aux signatures serait plus dure qu’en 2007. En Lorraine aussi.

Nathalie Pigeot est chargée de collecter des parrainages pour le Front national en Moselle.

«Bon, attendez, il n’y a aucun scoop à chercher par ici. Je suis maire d’une commune qui représente la population d’un immeuble de six étages. À la limite je pourrais faire gardien. Je trouve ce harcèlement plutôt gonflant ! » En 2007, Serge Laurence, maire (sans étiquette) de Menskirch, commune de 164 habitants près de Bouzonville, avait accordé son parrainage à Jean-Marie Le Pen.
Une opération qu’il hésite à renouveler en faveur de la fille. « Je suis plutôt à droite et je vote Sarko. Mais si Marine n’est pas dans la compétition, on aura un tir croisé entre Sarkozy et Hollande. Aucun de ces deux-là n’a besoin de ma signature… mais cette fois, je crois que je ne signerai pour personne » s’agace-t-il en jugeant « lamentable », « cette chasse aux pestiférés ».
Un point de vue partagé par Nathalie Pigeot, mais qui ne fait guère ses affaires. Chargée de la collecte en Moselle, la conseillère régionale FN de Lorraine recense à ce jour huit promesses de parrainages. Soit moitié moins que Dominique Bilde son homologue en Meuse. Il est vrai que cette dernière, également conseillère régionale est aussi la mère de Bruno Bilde, directeur de la communication de Marine le Pen. « Sur les 21 maires qui avaient signé pour nous en 2007, trois seulement ont resignés. Mais la moitié ne s’est pas représentée aux municipales » nuance Nathalie Pigeot. Quant aux autres, « ils calent sous l’effet des pressions » résume celle qui partage son emploi du temps entre ses activités de responsable du FNJ, au siège du parti à Nanterre, et la collecte des précieux sésames. En sept mois, elle a écumé les petites communes des cantons de Delme, Château-Salins, Verny, Sarrebourg… 150 maires rencontrés, pour une récolte bien maigre. La faute aux pressions ? Au diapason avec la colère frontiste, Jean-Louis Masson (Dvd) en incrimine les deux principales formations politiques du pays : l’UMP et le PS. Le sénateur mosellan demande à être auditionné par le Conseil constitutionnel, suite au dépôt de la QPC par Marine Le Pen.

« Peur diffuse »

Nathalie Pigeot confirme : « Trois maires du canton de Château-Salins m’ont rapporté les propos du député UMP Alain Marty. Il les aurait mis en garde, en leur expliquant que signer pour Le Pen ça n’était pas neutre. Nous nous en souviendrons aux législatives et on le fera battre » prévient Pigeot. Des assertions formellement démenties par l’intéressé : « C’est un mensonge, je n’ai parlé à aucun maire de ce sujet des parrainages. En réalité, le FN nous fait le coup des 500 signatures à chaque élection. Comme son père, Marine Le Pen les aura et sera candidate. Cela relève d’une opération de communication… » s’emporte Marty.
Fustigeant « l’hypocrisie » des parlementaires, Thierry Gourlot, secrétaire départemental du FN, confirme l’obstacle de la présélection. « Difficile de s’expliquer une telle peur diffuse lorsqu’on constate que le potentiel de grands électeurs du Front est de l’ordre de 1 500 élus » s’offusque-t-il en étayant son calcul sur les suffrages obtenus lors des sénatoriales. Le même rejette en revanche le procès intenté à la stratégie du FN ayant fait l’impasse sur l’implantation locale. « Il faudrait pour cela remporter des communes significatives. C’est la suite du programme ». Reste qu’aux 350 promesses de maires d’ores et déjà engrangées, il convient de rajouter les signatures des 118 conseillers régionaux et généraux du FN. La barre n’est peut-être pas si haute.
Citation:
Quand Marine Le Pen repêche les élus exclus du FN
Dans sa quête de parrainages, des élus exclus du parti pour révisionnisme sont approchés par les équipes frontistes.

À la traîne pour ses parrainages, Marine Le Pen sollicite même les élus qu'elle avait exclus du parti ces derniers mois. Si les virés du FN présentent des profils divers, ils ont pour principal point commun d'avoir soutenu Bruno Gollnisch contre la "fille à papa". Ainsi maître Olivier Wyssa, avocat, conseiller régional Rhône-Alpes et exclu pour déviationnisme, a-t-il été sollicité pour apporter sa signature à Marine Le Pen : "Ils osent tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît", tacle un gollnischien qui fait de la résistance face aux "Marine's boys".

"J'ai bien été contacté par son équipe, sourit Olivier Wyssa. Contre mon maintien au sein du groupe FN à l'assemblée régionale, je devais lui accorder mon paraphe. C'est un deal que je n'ai évidemment pas accepté." Olivier Wyssa a choisi Carl Lang, qui pourrait, dit-il, créer la surprise.

Alexandre Gabriac a également été sollicité. Le plus jeune conseiller régional de France, comme il aime à se présenter, avait été exclu du FN après son élection quand la presse avait diffusé une photo de lui en plein salut nazi. Gabriac a, depuis, fait son coming-out ultranationaliste en créant "Les jeunesses nationalistes" à Lyon, un mouvement admiratif du maréchal Pétain. Malgré cela, il a, lui aussi, fait l'objet d'appels téléphoniques de la part de l'équipe de Marine Le Pen. "On lui a proposé de réintégrer le FN contre son parrainage", affirme un de ses proches. Contacté sur son portable par Le Point.fr, Alexandre Gabriac n'a pas répondu à nos appels.

L'un des responsables de la collecte des signatures ne nie pas avoir sollicité les exclus, mais "c'était en décembre... avant leur exclusion définitive". Alexandre Gabriac a été exclu en avril 2011.
Citation:
Marine Le Pen court après ses parrainages Guillaume Perrault

Marine Le Pen, qui visitait vendredi le Salon de l'agriculture, à Paris, affirme qu'il lui manque encore 48 des 500 signatures nécessaires pour concourir.

La présidente du Front national, qui se plaint de la défection de 23 maires, fait aussi face à de sérieux problèmes financiers.

Sincérité ou comédie? Marine Le Pen, qui visitait vendredi le Salon de l'agriculture, à Paris, avait l'air préoccupée en contemplant les vaches charolaises, massives et placides malgré la nuée des photographes.

À quatorze jours de la date limite du dépôt des parrainages, le 16 mars, la candidate affirme qu'il lui manque encore 48 des 500 signatures nécessaires pour concourir. La présidente du Front national s'était pourtant montrée assez optimiste voilà dix jours. Mais jeudi soir, sur France 2, elle a attribué ses difficultés au revirement de 23 maires qui lui avaient accordé une promesse de parrainage.

Habitués aux déclarations alarmistes du FN sur la collecte des signatures à chaque présidentielle, les commentateurs expriment souvent un certain scepticisme sur la sincérité des inquiétudes de Marine Le Pen. Il pourrait, en effet, y avoir avantage pour elle à maintenir le suspense jusqu'au dernier jour afin de se présenter comme une victime du «système» qui ne réussirait à se présenter que de haute lutte.

A contrario, le Front national a annulé deux meetings de leur championne, à Auxerre le 11 mars et à Clermont-Ferrand le 25 mars. Une décision qui n'est pas de nature à galvaniser les sympathisants de la candidate ni à dynamiser sa campagne.

La raison avancée par le parti d'extrême droite - le manque d'argent - est donc sans doute exacte. «Les banques attendent qu'on ait les signatures pour nous accorder des prêts, a affirmé Jean-Michel Dubois, trésorier de la campagne de Marine Le Pen. Pour l'instant, le financement repose sur Cotelec(le micro-parti de Jean-Marie Le Pen, NDLR) et le FN.» Or, les dons consentis par des particuliers à Cotelec ne sont pas inépuisables et le FN demeure financièrement très fragile.

De surcroît, à la droite de Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen n'est pas la seule à solliciter les maires. Carl Lang, ancienne figure du FN qui a claqué la porte pour protester contre l'ascension de Marine Le Pen, est lui aussi en lice. Carl Lang est soutenu par l'imprimeur Fernand Le Rachinel, ancien proche de Jean-Marie Le Pen, et pourvoyeur de parrainages aux présidentielles précédentes.

Un allié irréprochable

Les séquelles de la succession de Jean-Marie Le Pen, en outre, sont encore perceptibles. Peu portée à la conciliation, Marine Le Pen n'a toujours pas pacifié ses relations avec les partisans de Bruno Gollnisch. Si Gollnisch lui-même a le souci de paraître un allié irréprochable, ses partisans, eux, peuvent être tentés de mesurer leur effort. Autant de facteurs qui, ajoutés aux problèmes ressentis par tous les petits candidats - lassitude des maires des communes rurales, poids de l'intercommunalité, ambiguïté d'un parrainage qui peut être assimilé à un soutien - suggèrent que les difficultés alléguées par Marine Le Pen sont réelles.

Il est peu plausible que la candidate du FN n'ait pas rassemblé 500 signatures le 16 mars à 18 heures, date limite de dépôt. Mais il n'est pas sûr qu'elle fasse mieux que son père, qui, en 2007, avait obtenu 554 parrainages homologués.
Lettre MLP (.pdf) à Gérard Piel Conseiller Régional Fdg et sa réponse (.pdf)
nico37 est déconnecté  
Réponse avec citation Réponse rapide à ce message
Vieux 09/03/2012, 21h30
#189
nico37
Inscrit depuis: mars 2011
Comité autogestion
No Avatar
Messages: 3 297
Uploads: 321
Ajouts à l'encyclopédie: 0
Concerts annoncés: 69




Par défaut Re : L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court

Citation:
Tags anti-FN : Christophe Boudot condamne l'extrême gauche 08/03/2012 J.E.M.

''No pasaran'', ''Non aux fachos''. Dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 mars, la salle des fêtes du parc Chabrières à Oullins a été vandalisée. Des individus ont tagué, sur l'intégralité d'une des façades du bâtiment, "des inscriptions antifascistes et anti-policières", d’après la mairie de Oullins. Ce local doit accueillir Jean-Marie Le Pen, vendredi 9 mars à 19h30 pour un dîner-débat en présence de 300 militants du Front national.
Pour Christophe Boudot, secrétaire départemental du FN dans le Rhône ''cet événement ne fait que renforcer notre détermination''. L'élu, qui se fait l'écho de tags visant directement le président d’honneur du parti frontiste, dénonce un ''appel à la violence de la part de l'extrême gauche'' et enjoint ''le Front de gauche à se désolidariser de ces faits''.
A l'appel du collectif Coordination de vigilance oullinoise, des manifestations d’hostilité au Front national sont attendues vendredi 9 mars dès 18h30, à proximité de la mairie d'Oullins et devraient se déplacer jusqu'à la salle des fêtes. La préfecture confirme la présence de forces de l'ordre en ''nombre suffisant''.
Citation:
Jean-Marie Le Pen ce soir à Oullins dans un climat tendu Geoffrey Mercier

La salle qui doit l’accueillir a été taguée sur près de 25 mètres. Une manifestation sous haute surveillance est prévue aujourd’hui

« Le Pen paiera, A mort la Patrie, Solidarité Sans Papiers, A mort les fafs, Un flic une balle, un faf une rafale… ».

La salle des fêtes du Parc Chabrières d’Oullins, qui doit accueillir ce soir « un banquet patriotique » organisé dans le cadre de la venue de Jean-Marie Le Pen, a été la cible de tags hostiles au FN et à la police dans la nuit de mercredi à jeudi. La mairie d’Oullins qui estime le préjudice à 5 000 €, a déposé une plainte contre X hier après-midi.

« Je suis pour la liberté de manifester insistait hier Christophe Boudot, responsable départemental de la fédération du Front national, mais je suis également pour la liberté de réunion ! Pas pour l’intimidation à laquelle certains se livrent ! ». Une autre plainte, pour injure, devrait également être déposée par le parti frontiste.

Plusieurs associations de gauche et d’extrême gauche ont en parallèle appelé à manifester devant la mairie d’Oullins contre la présence de Jean-Marie Le Pen, lequel devrait intervenir devant deux à trois cents militants de la région en début de soirée. C’est donc une nouvelle fois sous tension que devrait se dérouler cette réunion publique.

Du côté de la préfecture, on prévient déjà que des forces de l’ordre seront largement déployées pour éviter tout éventuel débordement. La participation à ce rassemblement d’éléments radicaux et le risque de confrontation n’étant pas exclus par les services de police.

Hasard du calendrier, le garde des Sceaux, Michel Mercier, sera présent à la même heure à l’Hôtel de Ville pour une remise de décoration au premier adjoint de la ville.
Citation:
Une manifestation contre la venue de JMLP à Oullins
Alors que le président d’honneur du Front National est attendu vendredi soir au parc Chabrières d’Oullins, à l'initiative du FN du Rhône, pour un "banquet patriotique" réunissant près de 200 invités, plusieurs partis politiques (Front de Gauche, PCF, EELV, PS) et associations (Collectif de vigilance contre l’extrême -droite) appellent à manifester contre l’évènement. "Face au FN et sa politique de haine, de racisme, et de division, sa remise en cause des droits fondamentaux (droit du sol, IVG, …), nous réaffirmerons nos valeurs de démocratie, laïcité, égalité et solidarité", explique le collectif lyonnais d’actions citoyennes dans un communiqué. Le rendez-vous est donné à 18h30 devant la mairie d’Oullins et sera suivi d’une manifestation dans la Grande Rue.
nico37 est déconnecté  
Réponse avec citation Réponse rapide à ce message
Vieux 10/03/2012, 11h02
#190
nico37
Inscrit depuis: mars 2011
Comité autogestion
No Avatar
Messages: 3 297
Uploads: 321
Ajouts à l'encyclopédie: 0
Concerts annoncés: 69




Par défaut Re : L'entrisme du FN : de la lepènisation des esprits à la lepènisation tout court

Citation:
300 personnes à la manifestation anti FN à Oullins

Les 300 manifestants se sont réunis vendredi soir devant la mairie pour protester contre la venue de Jean-Marie Le Pen.
L'ancien président du Front National tient en soirée un "banquet patriotique" au parc Chabrières dans un local qui été tagué dans la semaine pour protester contre cette venue (le FN du Rhône a porté plainte). Une compagnie de CRS venue de Grenoble ainsi que la BAC ont encadré le mouvement initié par plusieurs syndicats et partis politiques. La circulation des bus a été interrompue jusqu'à 20h.
Citation:
JMLP à Oullins : un diner presque parfait

Le gotha régional du Front National s’est réuni vendredi soir dans la banlieue lyonnaise autour de son président d’honneur pour son "banquet patriote". Une façon de déguster le FN à toutes les sauces.

Les 250 militants frontistes ont bravé les manifestants antifascistes, "ces imbéciles porteurs de drapeaux rouges, ces descendants des guillotineurs de 1789". Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch ont réussi à atteindre vers 21 heures la salle des fêtes du parc Chabrières, avec un certain retard dû au blocage du centre d’Oullins par "la garde de Mélenchon". Pour passer le barrage de CRS et l’escouade du service d’ordre du Front National, il fallait "montrer patte blanche", comme a lancé un des hôtes, dans un grand éclat de rire. Véritable prophète en son pays, l’arrivée Jean-Marie Le Pen se transforme en véritable ovation. Christophe Boudot, secrétaire fédéral rhodanien, a la responsabilité de souhaiter la bienvenue à tout son monde et de lancer les hostilités avec une copieuse salade périgourdine. Chaque convive à droit à une idée du programme électoral inscrit sur un bout de plastique, glissé sous la miche de pain. "La laïcité doit redevenir une valeur au cœur du projet républicain", par exemple. Avec ça, sûr que le veau aux girolles servi n’est pas halal. Plusieurs générations garnissent l’assemblée, preuve de l’hétéroclisme de l’électorat de Marine Le Pen. Certains sont des soutiens de la première heure. Ils racontent leur parcours idéologique : "Je suis socialiste au départ, mais le virage patriote a eu lieu dans les années 81-82". Ils sont venus "pour rencontrer ceux qui défendent leurs intérêts et leur point de vue".

Les parrainages, bluff ou réelle anxiété ?

Les serveurs s’activent lorsque Bruno Gollnisch monte sur l’estrade. Ce qu’il annonce à la tribune semble traduire l’état d’esprit dans lequel se trouve la majorité de ses auditeurs. Le Front National est un parti qui a confiance en sa force. Mais il est en proie au doute au moment où la quête élyséenne est encore conditionnée par l’obtention des 500 parrainages. "Nous avons un ministre des affaires étrangères, Monsieur Juppé, qui déplore que la candidature d’un chanteur (ndlr – Youssou N’Dour) n’a pas été validée au Sénégal, constate l’historique bras-droit de Le Pen père. Il devrait plutôt se préoccuper d’abord de la démocratie en France !". Et cette inquiétude masquée d’indignation est partagée autour des tables drapées de bleu-blanc-rouge. "Si notre candidate ne peut pas se présenter, je prendrai un bulletin au hasard, je rayerai le nom et j’écrirai Marine Le Pen au verso", menace un militant originaire de Gap. La tension redescend à l’arrivée du gratin dauphinois.
Le One Jean-Marie Show

Pendant que l’attention est portée sur les assiettes qui défilent, le fondateur du FN fait discrètement son apparition sur scène. Tout le monde lâche couteaux et fourchettes pour mieux applaudir celui qui participe à sa huitième joute électorale, dont sept en étant candidat. Et s'il n'est plus à l'affiche, ses premières phrases ont tout d’un discours de campagne. "Nous sommes engagés dans une bataille décisive" s’exclame-t-il. Lui aussi revient sur le problème que lui pose le parrainage des maires : "A ceux qui ont peur de perdre leurs subventions, je leur réponds ‘Votre futur imam s’en chargera’ ". Entre fromage et dessert, il tire le portrait de nombreux adversaires. "Hollande n’est pas facile à cerner, disserte le leader frontiste. C’est quelqu’un d’ectoplasmique et un substitut à Strauss-Kahn. DSK, c’est celui qui représentait le mieux ce parti socialiste mais il s’est pris les pieds dans le tapis de la salle de bain. Il est le phénix des hôtes de ces bois". Un militant glisse : "Si DSK passait, je serais parti au Canada ! Avec la réputation qu’il a, merci pour l’image de la France…". Pour Jean-Marie Le Pen, Nicolas Sarkozy "a le culot que n’a pas un marchand de brettelles sur le marché". Les spectateurs semblent apprécier le ton piquant du chansonnier qu’est à cet instant Le Pen.

Quand Bachar Al-Assad et Gabriac s’invitent

Trêve de rigolade, il est temps de revenir aux bases du discours du FN : immigration, protectionnisme, sécurité et patrimoine. Un silence religieux accompagne l’hommage rendu aux harkis, en réponse au discours de Nicolas Sarkozy à Nice le jour même. Cette torpeur s’éternise lorsque le massacre des Vendéens est remémoré : "Il est plus facile de parler des autres génocides que des nôtres" remarque-t-il, en référence au débat sur le génocide arménien. Par ailleurs, la grande tolérance diplomatique de la France verrait le pays accepter un trop grand nombre de réfugiés politiques. "On veut intervenir contre des dictateurs, comme Bachar Al-Assad en Syrie qui se bat contre une armée de déserteur, déclare le nationaliste. Mais après on s’étonne de voir des Tunisiennes à petites jupes venir dès la charia instaurée". Pour lui, le problème en France est que "l’étranger est mieux traité que les nationaux". Voilà comment finir le repas sur une note sucrée. Le retraité politique Jean-Marie Le Pen a gardé son sens inné de la phrase bien sentie. Les vieilles habites ne se perdent pas, surtout lorsque, sur les coups de 23 heures, apparaît Alexandre Gabriac, fondateur des Jeunesses nationalistes, rejoignant les représentants d’un parti qui l’a banni pour son extrêmisme.
nico37 est déconnecté  
Réponse avec citation Réponse rapide à ce message
Réponse
348 membres ont lu ce message dernièrement:
-*PaTapOOf*-, .::sylv1::., 3-4-Sin, 97'Punk, 999, acidkirk, ad973, Adrien-Ncy, aforfreedom, alkupon, AmbystomA, Ana7, Anar45, anarcho77, AnarchX, Anarchy for my Damnation, Anarchyste, Anargeek, anarkio, Anarpunx, angel.sin, angus0, Anksounamoun, anthea2, anti-nazis, Antica, antif'oi, antifa30, apache, apolline la trappeuse, Apunklitique, AssKicker, Atomix Babtou, axou43, azazel, bagaba, Bajicof, Barakafrite, bastard77, bedo, belza, berurier63, bibou, bibouz, bijour, BirdPunk, blackandproud, blackheartman, Blackout brigade, blackson, Blatte, blistum, blman, Bloody-sundae, Brains, brigadadtc, bullyboy, Candide, canibal51, Capitaine Kiki, casualrecords, cats, chapouk, chocotux999, ChrisKeupon, chrisrock, Chti'RudeBoy, Chuck Norris, Ciao, cl3mundo, Clemence, ClemsC, clotaire1er, Copycats, coug, creuvure, criminal--punk, crrrrouu, Crystal-Meth, Cubixlekeupon, Dan MachLie, darkness, Darkntwist, DasViking, deadguy, deadk, Death Lizard, DeliriumTremens, Denf, denvver, desarmement, destroy uk, dieu10, dirty.floi, Dirtycrust, Djefel, DN&B, docteur gonzo, Dodocart, Dona't, doncamilo, donk3y, Doudou Galak, D_vil, Elandar, eliasnovember, epidemais, Eraser, Ethalice, exploited, fabscal, Fafounette, Falaise, fallen angel, fanforgus, FayaBabylon, feelcore, finkgirl, fleo, flitox, foxer, fredjo, frémija_punx, FTW, garenne, gidget, gorekhaa, graine d'ananar, gringho, GuiGui Strange, HardxPsycose, HarryKill, Heldet, hyppolite, Ichfickealleskapo, idris, Ilda, Jack le MorBack, jardipunk, jaro, Jay-9695, JCL, Jean Moulin, Jean-Phillipe Hervitte, Jenlain, Jo Kabal, John Merrick, Jojoy-05, Jordison, JUDerAtS, julejim, June71, Kaaos, KABooM, kadoche, karel56580, keupon37, KeuponD, kevinb, Kiwi-Eater, komando kro, kony, Kooperat, Kor Back, kpk, Kraach, kramer, Kurt, L'AssosOi, lagrate, Laissezmoi, laloutre, land51, Lankyr, Le Dernier Homme, le houppeur, Lemon, LeVoyageurs37c0, LibrePenseur, lidvig, lompora, Los Pishtrackos, louisonbobet, Loulouco, lpx, luckywolf, LunaDakota, m0narch, M3T4LH34DD, mafiozos, maiden, Makh, Mallory Knox, Mamelon, Mamzelle Poulpe, maniac, manuturlututu, Margaux, Marvin Rouge, mat35, Matsu, Matt Heulot, mAtth, mawashi75, mc93, Mélomane, Meloo, Meoxie, mervan, Metal'Isa, MihOï, minus70, miskay, MisterRed, Mo0nReaper, Mon Nom Est Personne, morgdunord, MxAxT BoredHell, Nam, natail, nenex, nervous breakdown, Nezu, ngnr, niark-niark, nico1664, nico37, Niklas, niko11, ninaa, NocturneGreg, noir les horreurs, Nolly, NoPatch, NweeL, Nött, Oberkorn, Occlusion-Intestinale, oi25, Ossour, P.H.R, PAF 77, Pandchup, PapaSchultz, paranos, pascal arcade, Pat Frik, phi phi, phil(chasseur de marmotte, picolo, Piktapo, pistache, Ponk_as_Fonk, Popotov, porka miseria, Prisunic, Pti-Trojan, Ptido, ptitkeuponvendéen, Punk des champs, Punk-not-exploited, PuNkAiK, punkastor, punkaval, PunkBzh, punkette-red, punkitude, Punky36, Puranti, r@tm@n, RabaxeBurbigo, Radio, ramoca, rapantifa, Ravie, Re-L, redge, redskin25, Redzist, reggaeman, rem25, Rhumuniste, Rico RudeBoy, Riot for liberty, riri42, rococoi, rudeboy50, sart13, satiruff, selavy, séquane, Shaken, Shamash, Sid38, Sim Sim, skeponben, skinoi, skiny81, Skooad, Skull-Edd, SkullJokes, slim, Snipse, sparth, Species, Stinking, StrawBerry, sudobaal, SuperMaurice, sutcl1ff3, T00F, Tazon, Teheil, the kepon, The Rotten Herisson, TheMorpionibus, Thias, Ti'Clep's, toff, tofon84, tontonmaurice, tosmash, twix, vinvin, Vipéridae, virus44, Vlanar, wartixest, xavier45, XiloPunk, yacino, youth enrage, zapart, ZoD, Zzubrow
Outils de la discussion Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée


Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Jean coupé court Pti Skunk Musique & contre-cultures 20 18/03/2012 02h19
inside project - esprits deviants profiler54 MUSIQUE PUNK / OI! / SKA FRANCOPHONE 1 23/02/2012 19h28
Outrage - Court circuit - 2008 (france) - ska-punk ptikeupOi! MUSIQUE PUNK / OI! / SKA FRANCOPHONE 8 15/07/2010 17h12
Ethylic System - Esprits Libres anarchOi MUSIQUE PUNK / OI! / SKA FRANCOPHONE 1 01/03/2010 12h08
Système Hérisson : l’armée veut tout voir et tout surveiller sur Internet ivo Politiques & luttes sociales 0 03/04/2009 17h43


Clique ici pour t'inscrire afin de pouvoir participer au forum
Ni-Dieu-Ni-Maitre.com est une boutique de t-shirts libertaires et anti-fascistes à but non-lucratif qui aide à financer Pirate-Punk.net et plusieurs autres causes
11€ ou 15$ chaque t-shirt. Livraison gratuite à l'achat de 4 t-shirts !
Recherches les plus populaires dans les 7 derniers jours
Maraboots  Metal Urbain  Pkrk  Zabriskie Point  Camera Silens  Ramoneurs De Menhirs  Mass Hysteria  The Business  Anti-flag  Opium Du Peuple  Brassens Not Dead  Les Sheriff  Wampas  The 4-skins  Pekatralatak  Les Ramoneurs De Menhirs  Rene Biname  La Souris Deglinguee  Komintern Sect  La Zone  Every Time I Die  Les Clebards  Lofofora  Life  Les Amis D'ta Femme  Psychobilly  Tagada Jones  Les Batards Du Nord  86 Crew  Les Sales Majestés  No Good Men  Tulaviok  Pigalle  Blood For Blood  Sick Of It All  Trust  Ska-punk  Ludwig Von 88  Molodoi  Néophyte  Guerilla  Bérurier Noir  Bérurier Noir  Hors Controle  Les Wampas  Compilation  Split Lip  Parabellum  Gogol 1er  Des Control  Dernier Pro  Grimskunk  The Clash  Justin(e)  Les Rats  A 3 Dans Les Wc/wc3  Le Bal Des Enragés  The Blood  Reggae  Banlieue rouge  Tête De Mort  1984  Dropkick Murphys  Oi Polloi  Guerilla Poubelle  Tête De Mort  Oberkampf  Joe Hell  Never Looking Back  Gonna Get Yours  L'oiseau Mort  25 Ta Life  Bolchoï  Terror  Les Garcons Bouchers  Hardcore Dj  Bérurier Noir  Mon Autre Groupe  Seven Hate  1984 - The First  Mon Côté Punk  Ici Paris  Chaos  Charge 69  Street  8°6 Crew  Discographie  Still Life  Zénit Con Dernier Pro  Prince ringard  All Black Everything  Robot Goes Here  Punk En France Vol.2  Vulgaires Machins  Chaos Uk  Les apaches  Chaos 83  Mon Côté Punk  ?ert?f Punk  Punk  


PIRATE-PUNK.NET est hébergé sous LINUX, un système libre alternatif à Microsoft. Luttons contre le monopole capitaliste en informatique, Fuck Microsoft!
Powered by vBulletin™ - Copyright © vBulletin. All rights reserved.
RÉSEAU RESiSTANCE : Resistance.tk | Webzine.Resistance.tk | Pirate-punk.net | QuebecUnderground.net | Anarcho-Punk.net | Ni-Dieu-Ni-Maitre.com | No-Gods-No-Masters.com | Ni-Dios-Ni-Amo.com